Les stades de la Coupe du monde 2020 au Qatar s’inspirent de la culture arabe et du Golfe – ARAB TIMES





Doha, 24 juin (agences) : Les stades de la Coupe du monde du Qatar 2020 incarnent la culture arabe et du Golfe à travers leurs magnifiques conceptions architecturales. Le design du stade Al Thumama est inspiré du (Qahfiya), un chapeau tissé traditionnel porté par les hommes pendant des siècles dans de nombreux pays arabes. Le style et même le nom du gahfiya varient légèrement d’un pays à l’autre, mais il lie toujours les pays arabes entre eux par des traditions partagées. Le magnifique stade Lusail s’inspire du jeu d’ombre et de lumière qui caractérise le fanous (fanar), tandis que le stade Al-Bayt tire son nom de Bait al-Shaar, une tente historiquement utilisée par les Bédouins au Qatar et dans la région du Golfe. Le stade Ahmed Bin Ali incarne le désert qatari, tandis que le design du stade Education City illustre la qualité, la durabilité et la résilience grâce à l’inspiration islamique. Pendant ce temps, l’Association européenne de football (UEFA), jeudi, a aboli la règle des buts à l’extérieur après 56 ans comme principale méthode de détermination des matches dans les compétitions interclubs européennes.

Cette décision a souvent été suggérée ces dernières années par les entraîneurs de club qui estimaient qu’une idée des années 1960 n’était plus d’actualité. Les matchs sont désormais à égalité au total après 90 minutes de statut au match retour, passeront directement aux prolongations, puis aux pénalités. Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, a noté “l’injustice, surtout en prolongation, en forçant l’équipe à domicile à marquer deux fois lorsque l’équipe à l’extérieur marque”. L’UEFA a cité plusieurs facteurs qui “ont brouillé les frontières entre jouer à domicile et à l’extérieur”, notamment une plus grande couverture télévisée pour mieux comprendre les habitudes des adversaires, des déplacements confortables et de meilleures surfaces de jeu. Ceferin a déclaré que la base avait dépassé son utilité et empêchait les équipes locales d’attaquer “parce qu’elles avaient peur de concéder une cible qui donnerait à leurs adversaires un avantage décisif”.

READ  «Nous avons déjà prévu de nous mobiliser d'ici fin janvier», prévient le secrétaire général de la CGT Philip Martinez





Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x