Les nouvelles règles françaises sur les vaccins pourraient exposer Djokovic au risque de manquer Roland-Garros

Les nouvelles règles françaises sur les vaccins pourraient exposer Djokovic au risque de manquer Roland-Garros

La France resserre ses règles de vaccination d’une manière qui pourrait exposer Novak Djokovic au risque de manquer l’Open de France. A partir de fév. Le 15 janvier, toute personne non vaccinée contre le coronavirus devra prouver qu’elle a été testée positive au COVID-19 au cours des quatre mois précédents – en baisse par rapport à la fenêtre actuelle de six mois – afin d’accéder aux sites sportifs en France.

La loi française est au cœur du plan du gouvernement pour lutter contre le virus et vise à interdire aux personnes non vaccinées d’accéder aux stades, restaurants, bars et autres lieux publics.

Djokovic, qui n’est pas vacciné, a déclaré avoir été testé positif à la mi-décembre. Selon les règles actuelles avec une fenêtre de six mois, il pourrait jouer à Roland-Garros, qui commence le 22 mai.

Mais si les nouvelles exigences restent en vigueur jusque-là, elles sont susceptibles de l’exclure à moins qu’il ne soit vacciné ou qu’il ne soit à nouveau testé positif dans les quatre mois suivant le début du Grand Chelem sur terre battue.

Djokovic, le mieux classé, est le tenant du titre à Paris. Plus tôt ce mois-ci, il a été expulsé d’Australie et interdit de jouer à l’Open d’Australie pour ne pas avoir respecté les règles strictes de vaccination contre le COVID-19 du pays.

Les organisateurs de l’Open de France ont précédemment déclaré qu’il était trop tôt pour commenter car les restrictions virales peuvent changer d’ici mai en fonction de la situation.

Djokovic a obtenu une exemption aux règles strictes de vaccination de l’Australie par deux panels médicaux et l’organisateur du tournoi afin de jouer à l’Open d’Australie sur la base de documents qu’il a fournis montrant qu’il avait récemment eu le COVID-19.

READ  La confiance des consommateurs français chute en octobre alors que les craintes d'inflation augmentent

Il a reçu un visa pour entrer dans le pays par le biais d’un processus automatisé. Mais à son arrivée, les agents des frontières ont déclaré que l’exemption n’était pas valide et ont décidé de l’expulser.

À la fin, les autorités australiennes ont révoqué le visa de Djokovic, affirmant que sa présence pourrait attiser le sentiment anti-vaccin et que l’expulser était nécessaire pour assurer la sécurité des Australiens. Il a été expulsé un jour avant le début du tournoi à Melbourne.

Lisez aussi: Djookic a acquis 80% du fabricant de vaccins COVID en juin 2020, déclare le PDG

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x