Les migrants des îles Canaries espagnoles ont signalé des conditions de vie misérables

Les migrants des îles Canaries espagnoles ont signalé des conditions de vie misérables

Publié en:

En 2020, plus de 23000 migrants des côtes africaines sont arrivés aux îles Canaries, un archipel espagnol. Mais beaucoup d’entre eux sont toujours bloqués là-bas, parfois dans des circonstances difficiles. Des migrants dans un centre de quarantaine de l’île de Fuerteventura ont alerté les membres du personnel de France 24 sur les conditions déplorables à la mi-avril.

Depuis le 30 mars, Ahmed (pseudonyme), un immigré guinéen arrivé aux îles Canaries en octobre 2020, est détenu au centre de quarantaine de l’île de Fuerteventura. Le centre “Nave del Queso” est dédié aux migrants avec Covid-19 et contacts.

Mais pour Ahmed, les conditions dans le centre d’isolement sont médiocres. À la mi-avril, envoyez plusieurs photos à notre équipe éditoriale. Les photos montrent un hangar de fortune, avec des espaces séparés par des feuilles et des clôtures. Les migrants dorment sur des lits superposés, parfois très près des toilettes et des douches. Ahmed explique:

Nous sommes ici depuis 35 jours. Pendant la journée, on ne fait que dormir, on ne sort pas, tout est complètement fermé. Les toilettes sont à côté de l’endroit où nous dormons. On y mange, on fait tout. Parfois, si les toilettes sont pleines, il y a de l’eau courante. Nous ne pouvons pas vivre ici, c’est impossible. En plus de cela, nous manquons de nourriture et même d’eau à boire. Les gens ici sont malades physiquement et mentalement.

Le centre a aussi un bateau de fromages Il a été critiqué par Amnesty International en EspagneIl l’a condamné comme un lieu qui ne répond pas aux “exigences minimales de santé”, où les hommes, les femmes et les enfants sont privés de liberté, dans certains cas pendant environ un mois.

READ  Aditya Roy Kapoor et Sanjana Sangi se rendent au Qatar pour l'émission suivante « Om : The Battle Within » | Actualités du cinéma hindi

Les autorités ont annoncé la fermeture prochaine du centre de quarantaine, sans préciser de date précise. Ahmed a été contacté à nouveau le 11 mai, trois jours après que nous ayons signalé la situation pour la première fois, Ahmed était toujours à Nave del Quiso.

“C’est notre quarante-deuxième jour ici aujourd’hui”, a-t-il souligné, en envoyant de nouvelles photos.

Les migrants attendent un test Covid-19 au centre de quarantaine de Fuerteventura le 11 mai 2021. © Observateurs

Pénurie de traducteurs, médecins, avocats et psychologues

Selon Roberto Mesa, un porte-parole du pool, certains des défis de ces migrants peuvent être évités:

Au camp de Las Raices, environ 30 personnes de nationalités différentes vivent dans la même tente. Il pourrait y avoir des malentendus. Lorsque les immigrés demandent de l’aide, on leur dit «demain, demain». La politique est inattendue: certains ont réussi à partir pour l’Espagne continentale en achetant eux-mêmes un billet, tandis que d’autres ont demandé l’asile et détenaient un passeport mais n’étaient toujours pas résolus. [Editor’s note: since April 14 , a court decision allows migrants holding a passport or an application for international protection to travel to the mainland on their own, but according to NGOs, the implementation of this decision is very unpredictable and some migrants do not have the means to buy a ticket.] Certains partent peu après leur arrivée, d’autres jamais. Tout cela génère beaucoup de frustration. Nous avons vu des jeunes changer psychologiquement, certains d’entre eux s’automutilant. S’il y a plus de traducteurs, de médecins, d’avocats et de psychologues, nous pouvons éviter certaines tensions.

Le gouvernement espagnol affirme que les îles Canaries ne sont pas des “îles-prisons” et qu’il s’emploie à accélérer le transfert des migrants vers d’autres régions espagnoles. Au moins pour les quatre premiers mois de 2021 4300 immigrants Envoyé sur le continent espagnol, contre seulement 2100 en 2020.

READ  L'enfer canadien, le Parti communiste chinois, le tournant éthiopien, Zuma ira-t-il tranquillement ?

Uniquement dans les centres d’accueil officiels des îles Canaries 7 000 immigrants Dont près de 2 000 mineurs. Mais selon les associations, ces chiffres n’incluent pas les personnes vivant dans des quartiers informels.

Emmy Tailler

"Fanatique maléfique de la télévision. Fier penseur. Wannabe pionnier d'Internet. Spécialiste de la musique. Organisateur. Expert de la culture pop hardcore."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x