Les EAU annulent un accord pour les hélicoptères Airbus H225M, rapporte Breaking Defence

Les EAU annulent un accord pour les hélicoptères Airbus H225M, rapporte Breaking Defence

DUBAÏ, 9 mai (Reuters) – Les Émirats arabes unis se sont retirés d’un accord avec Airbus pour l’achat de 12 hélicoptères multi-rôles H225M Caracal pour 800 millions d’euros (880,6 millions de dollars), a rapporté mardi le magazine Breaking Defence.

Le journal basé à Washington a cité Muammar Abdullah Abu Shihab, un responsable de l’Autorité de défense et de sécurité des Émirats arabes unis, disant que la décision n’était pas politique mais était fondée sur des raisons financières et techniques.

Il s’agit notamment des coûts élevés du cycle de vie, des limites d’adaptation aux exigences de la mission et d’une proposition technique complexe, a déclaré le responsable dans une interview le 8 mai.

Le bureau des médias du gouvernement des Émirats arabes unis n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Airbus Helicopters a refusé tout commentaire détaillé.

Un porte-parole d’Airbus a déclaré: « Nous sommes au service des forces armées des Émirats arabes unis depuis plus de 40 ans. Nous sommes fiers de notre relation, qui sert également les relations bilatérales entre la France et les Émirats arabes unis. »

« Nous ne commentons pas les discussions que nous avons avec nos clients. »

Le H225M est un avion de transport tactique à longue portée similaire à l’hélicoptère marin et de recherche et de sauvetage Super Puma VIP.

La commande a été passée lors de la visite du président français Emmanuel Macron à Abou Dhabi en décembre 2021 avec un contrat pour 80 avions de combat Rafale, et a été considérée comme un coup de pouce pour une chaîne de montage dans le sud de la France dans un contexte de baisse de la demande de pétrole et de gaz.

READ  Le Parlement sri-lankais vote en faveur du programme de relance du Fonds monétaire international

(1 $ = 0,9084 euros)

Écrit par Lisa Barrington Reportage supplémentaire par Tim Hever Montage par David Goodman

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x