Les bus du Qatar ressentent la chaleur de la Coupe du monde lors du test de championnat

DOHA (Reuters) – Les organisateurs de la Coupe du monde ont envoyé jeudi 1 300 bus dans les rues de Doha pour tester ce qu’ils ont décrit comme l’un des transferts les plus élaborés jamais réalisés pour un événement international.

Avec plus d’un million de personnes attendues dans le petit pays du Golfe pour le tournoi, le gouvernement ne risque pas des milliards de dollars en préparatifs.

Obtenir les hordes de football autour de la ville et entre les huit stades est l’un des plus grands défis.

« Il s’agit du transport le plus complexe jamais réalisé pour un événement sportif majeur », a déclaré Ahmed Al Obaidly, directeur de l’exploitation de Mowasalat, qui exploite des services de bus et de taxi au Qatar.

Lors du premier examen des années de préparation, les organisateurs ont imité le calendrier des jours les plus chargés du tournoi, car environ 300 000 fans pourraient être à Doha en même temps.

Dans la chaleur étouffante de l’été, des centaines de bus climatisés, essentiellement vides, se sont rendus aux stades, aux stations de métro et aux points de rencontre.

À la station de métro Al Wakra, à la périphérie de Doha, plus de 1 000 chauffeurs de transport ont fait semblant d’être des fans pour être emmenés au stade Al Janoob à cinq kilomètres (2,5 miles) de là.

Le stade Al Bait, où se déroulera le match d’ouverture le 20 novembre, ne possède pas sa propre station de métro.

Des centaines de bus sans passagers ont parcouru 25 kilomètres (15 miles) jusqu’à l’arrêt le plus proche dans la nouvelle ville de Lusail, comme ils le font lorsqu’ils emmènent des supporters anglais et américains à leur match.

READ  Karwa et Ashghal, 2600 arrêts de bus sont mis en place

Des bus ont même fait le retour après minuit pour copier les termes du match du groupe B tard dans la nuit.

« Nous voulons nous assurer que nos plans vont dans la bonne direction », a déclaré Thani Al-Zaraa, directeur des opérations de mobilité pour les régulateurs au Qatar.

Obaidly a déclaré que 3 000 bus ont été achetés et qu’il y en aura plus de 4 000 dans les rues pour la Coupe du monde.

L’entreprise a également doublé le nombre de ses chauffeurs à 14 000 chauffeurs pour l’événement. La plupart d’entre eux ont été amenés d’Asie du Sud et d’Afrique.

L’exécutif a déclaré qu’ils avaient été formés à la « conduite défensive » pour éviter les dangers sur la route et qu’il existe des « plans d’urgence » pour les spectateurs ennuyeux.

Chaque bus dispose également de cinq caméras de surveillance dans un poste de commandement central pour les émeutiers.

Obaidly a déclaré qu’après la fin du tournoi, les vieux bus du Qatar seront abandonnés et dans le cadre de son héritage de la Coupe du monde, ce sera « l’un des premiers pays au monde à disposer d’un service de transport public purement électrique ».

Les producteurs ont conseillé aux fans en visite de planifier leurs voyages à l’avance et « d’être patients ». Mais le chef de la compagnie de bus a promis : « Nous ne laisserons aucun fan derrière nous ».

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x