L’équipe canadienne de soccer masculin forme un syndicat de joueurs alors que les pourparlers financiers pour la Coupe du monde se poursuivent

L’équipe canadienne de soccer masculin a formé une association de joueurs alors que les négociations de compensation avec Canada Soccer se poursuivent.

Les joueurs et leur équipe de direction tentent de conclure un accord avant la finale de la Coupe du monde au Qatar en novembre.

Les hommes suivent les traces de l’équipe féminine canadienne, qui est représentée par l’Association canadienne des joueurs de football (ACPS).

La nouvelle est tombée jeudi dans un communiqué de Football Canada, qui a déclaré qu’il avait « volontairement accepté de reconnaître » l’Association des joueurs de l’équipe nationale masculine de football du Canada (CMNSTPA).

Football Canada a déclaré que la fédération couvre les joueurs qui ont été appelés à n’importe quel camp de l’équipe nationale masculine depuis janvier 2021.

Earl Cochrane, secrétaire général de Canadian Football, affirme que le syndicat des joueurs « crée maintenant un point de contact unique ».

« Cela simplifie simplement les choses pour nous et les rend plus faciles. Nous pouvons avoir un dialogue régulier. Nous savons où aller pour obtenir des réponses et ils savent où venir. [for] questions », a-t-il déclaré dans une interview.

« Il y a des raisons d’être optimiste, sur la base du fait qu’ils ont franchi cette étape », a-t-il ajouté. « Et je pense que maintenant c’est juste une continuation de ce que nous faisions auparavant, arriver à un point où nous trouvons un accord et nous franchissons cette ligne bien avant le Qatar. »

Regarder | CBC Sports explique les enjeux réglementaires pour Canada Soccer :

Les problèmes du football canadien ne sont pas encore résolus | effondrement

Chris Jones et Shireen Ahmed, de CBC, expliquent les problèmes financiers et réglementaires qui affligent le Canada, Soccer et ses équipes nationales masculines et féminines.

Une tentative pour joindre le cabinet d’avocats représentant les joueurs n’a pas été couronnée de succès dans l’immédiat.

READ  L'Inde remporte l'or à CYWAC, bat la France 5-1. Le ministre des Sports fait l'éloge des joueurs

Football Canada attend des nouvelles concernant sa dernière candidature, présentée aux hommes et aux femmes à la fin juin. À l’époque, elle avait déclaré qu’elle cherchait à « réconcilier les questions relatives à la rémunération des groupes de joueurs, à la politique de voyage et à la création d’environnements performants » entre les deux équipes.

Cochran a déclaré que les deux parties faisaient des allers-retours, posant et répondant à des questions.

Le Qatar est le deuxième voyage du Canada à la Coupe du monde masculine, après le tournoi de 1986 au Mexique où le Canada a été éliminé après des défaites contre la France, la Hongrie et l’Union soviétique.

Et avec la FIFA qui paie des millions à des équipes rivales, il y a beaucoup en jeu pour le groupe de joueurs actuel.

Les hommes ont boycotté un match amical en juin

Le mécontentement face à l’état des négociations a poussé les hommes à boycotter un match amical prévu contre le Panama en juin à Vancouver, invoquant des négociations « inutilement prolongées » sur un nouveau contrat. Les joueurs ont déclaré qu’ils souhaitaient une plus grande part du prix en argent de la Coupe du monde et un « forfait inclusif pour les amis et la famille » pour le tournoi.

Ils auraient demandé des paiements après impôts équivalant à 40% des paiements à huit chiffres prévus pour la Coupe du monde.

Selon Football Canada, les joueurs ont mené eux-mêmes les négociations de juin. Maintenant que l’association est en place, ils peuvent se tourner vers une représentation juridique avec les lois du travail régionales en place.

Il y a beaucoup d’enjeu.

Regarder | Toronto et Vancouver sélectionnées comme villes hôtes pour la Coupe du monde 2026 :

Toronto et Vancouver font partie des villes hôtes de la Coupe du monde de football 2026

Toronto et Vancouver ont été sélectionnées comme deux des villes qui accueilleront la Coupe du monde de la FIFA 2026, qui se tiendra à travers l’Amérique du Nord.

READ  Football - Morata trouve la rédemption à Séville en envoyant l'Espagne au Qatar

Lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, la FIFA a fourni un total de 791 millions de dollars américains à 32 équipes participantes, soit une augmentation de 40 % par rapport au tournoi de 2014.

Sur ce montant, 400 millions de dollars ont été versés en prix, allant de 38 millions de dollars pour le vainqueur, 28 millions de dollars pour le deuxième et 24 millions de dollars pour l’équipe de troisième place à 8 millions de dollars pour chaque équipe éliminée en phase de groupes.

Chaque équipe éligible a également reçu 1,5 million de dollars pour couvrir les frais d’installation, ce qui signifie que toutes les équipes se sont vu garantir un minimum de 9,5 millions de dollars par équipe pour leur participation.

Pour compliquer les choses, l’accord de Canada Soccer avec Canada Soccer Business, qui est responsable de tous les partenariats d’entreprise et des droits de diffusion liés aux principaux actifs de Canada Soccer, y compris les équipes nationales masculines et féminines ainsi que la Première Ligue canadienne.

Bien que l’argent du prix de la FIFA soit distinct de cet accord, qui a été présenté comme un accord de 10 ans lorsqu’il a été conclu en 2018, d’autres problèmes affectant les équipes nationales ont été inclus.

Cochran a déclaré que les discussions de juin ne concernaient que la répartition des récompenses de la FIFA.

« Mais au fil de ces discussions, ce qui vous est finalement demandé, c’est d’où viennent vos revenus et comment les joueurs peuvent récolter les fruits de ce qu’ils font sur le terrain », a-t-il déclaré. « Et parfois, ces conversations sont similaires à la façon dont le CSB l’a fait. »

L’entente commerciale de Canada Soccer peut-elle être rouverte pour faciliter l’entente?

« Je ne peux pas vraiment faire de commentaire là-dessus », a déclaré Cochrane. « Nous attendrons de voir ce que les négociations apporteront tant que nous l’aurons », a-t-il ajouté.

Les Canadiens, actuellement classés 43e au monde, ont des matchs amicaux prévus contre le Qatar n ° 49 le 23 septembre et le 13 uruguayen le 27 septembre, tous deux à Vienne, dans la dernière fenêtre internationale de la FIFA avant de se rendre au Qatar.

READ  Le président de la Qatar Football Association confirme sa volonté d'accueillir la Doha Diamond League

Ils espèrent également avoir un match au Qatar avant l’ouverture du tournoi le 23 novembre contre la Belgique à la deuxième place.

L’entraîneur canadien John Herdman a déclaré qu’il n’était pas directement impliqué dans les négociations du joueur. Mais il est clair qu’il veut terminer l’affaire le plus tôt possible.

« Heureusement, c’est un domaine [been] Il a déclaré à la Presse canadienne, « Canadian Press ». [Canada Soccer] Elle a su me positionner pour que ma relation, et la confiance que j’ai bâtie avec les joueurs, ne soient pas affectées par ce genre de conversation.

« J’espère qu’il y aura des progrès. Nous espérons vraiment que nous pourrons nous concentrer uniquement sur le football à notre arrivée en septembre. [FIFA] Fenêtre. Et je vais avoir cette conversation avec les joueurs. C’est juste une fenêtre critique en ce moment pour diriger toute notre énergie dans la communication de notre équipe et finalement ce que nous faisons sur le terrain.

« Il n’y a plus une minute à attendre maintenant. Il n’y a pas une seule attention que nous puissions accorder en dehors de la performance de notre équipe sur la façon dont cela aura un impact sur la Coupe du monde. »

Après la Belgique, le Canada jouera 15e avec la Croatie le 27 novembre et 22e tête de série le Maroc le 1er décembre dans le match du groupe F.

Antoinette Lefurgey

"Entrepreneur indépendant. Communicateur. Joueur. Explorateur. Praticien de la culture pop."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x