L’envoyé chinois remet en question la souveraineté des États post-soviétiques

Lu Shay, ambassadeur de Chine en France. Agence France Presse

Paris: Lu Shay, ambassadeur de Chine en France, a provoqué l’indignation en Europe de l’Est et la « panique » à Paris après avoir remis en cause la souveraineté des États post-soviétiques.

S’exprimant lors d’une émission télévisée, Le Shay a noté que les pays qui ont émergé après la chute de l’Union soviétique « n’ont pas de statut effectif en vertu du droit international car il n’existe aucun accord international confirmant leur statut d’États souverains », a rapporté l’AFP.

Le commentaire de l’ambassadeur chinois jette un doute non seulement sur l’Ukraine – que la Russie a envahie en février de l’année dernière – mais sur toutes les anciennes républiques soviétiques qui ont émergé en tant qu’États indépendants après la chute de l’Union soviétique en 1991, y compris plusieurs États membres de l’UE.

Un communiqué publié samedi soir par le ministère français des Affaires étrangères indique qu’il a « appris avec inquiétude les propos de l’ambassadeur ».

« Il reste à la Chine à dire si ces déclarations reflètent sa position, ce que nous espérons que ce n’est pas le cas », ajoute le communiqué.

« Les propos de l’ambassadeur de Chine en France sur le droit international et la souveraineté de l’Etat sont totalement inacceptables », a écrit sur Twitter le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkivics. « Nous attendons une explication de la partie chinoise et un retrait complet de cette déclaration. »

Son homologue lituanien, Gabrielius Landsbergis, a ajouté : « Si quelqu’un se demande encore pourquoi les États baltes ne font pas confiance à la Chine pour « négocier la paix en Ukraine », voici un ambassadeur chinois qui affirme que la Crimée est russe et que les frontières de nos pays n’ont aucune base légale. « 

READ  15 faits amusants sur Erling Haaland

Lorsqu’on lui a demandé si la Crimée était ukrainienne lors de son entretien, Lu a répondu que « cela dépend de la façon dont vous envisagez le problème. Il y a une histoire. La Crimée était russe au début ».

Le moment de la controverse est embarrassant pour le président français Emmanuel Macron, qui s’est rendu à Pékin au début du mois pour encourager le président chinois Xi Jinping à faire pression sur le dirigeant russe Vladimir Poutine pour qu’il mette fin à son invasion de l’Ukraine, a rapporté l’AFP.

Le voyage de Macron a alarmé certains de ses alliés occidentaux, qui se méfient des intentions de la Chine, compte tenu de l’alliance formelle de Xi avec l’autoritaire Poutine.

Les pays issus de la dissolution de l’Union soviétique en 1991 ont ensuite été acceptés comme membres souverains des Nations Unies.

(Avec des contributions de l’AFP)

Lire tous les fichiers dernières nouvellesEt nouvelles tendancesEt Nouvelles du cricketEt Nouvelles de BollywoodEt
Nouvelles de l’Inde Et Actualités du divertissement ici. Suivez-nous FacebookEt Twitter Et Instagram.

Mise à jour : 23 avril 2023 15:49:44 IST

Emmy Tailler

"Spécialiste du voyage. Érudit typique des médias sociaux. Ami des animaux partout. Ninja zombie indépendant. Passionné de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x