L’entraîneur belge Roberto Martinez dit que boycotter la Coupe du Monde de la FIFA 2022 au Qatar serait une “ énorme erreur ”

Aimer Les joueurs continuent de protester L’année 2022 Coupe du Monde Au Qatar, l’entraîneur belge Roberto Martinez a déclaré que boycotter le tournoi serait une “grosse erreur”.

Jeudi, les joueurs allemands avant leur match de qualification contre l’Islande se sont alignés sur les “droits de l’homme” inscrits dans les maillots, un jour après que l’équipe norvégienne a enfilé les maillots portant le message “Les droits de l’homme sur et hors du terrain”.

Un rapport du Guardian le mois dernier a déclaré que plus de 6500 travailleurs migrants sont morts au Qatar depuis que le pays s’est vu accorder le droit d’accueillir la Coupe du monde en 2010, qui a été choisie de manière controversée avant les États-Unis et l’Australie.

Le gouvernement qatari a déclaré au Guardian en réponse: “Le taux de mortalité parmi ces communautés se situe dans la fourchette attendue de la taille de la population et de la démographie.”

CNN n’a pas vérifié indépendamment les numéros du Guardian.

Plusieurs clubs de première division en Norvège ont suggéré que l’équipe nationale boycotte la Coupe du monde 2022 en raison des conditions auxquelles sont confrontés les travailleurs migrants au Qatar, mais Martinez, qui a conduit la Belgique au sommet du classement de la FIFA, pense que ce serait une erreur du siège. .

Il a dit: “Ce serait une grosse erreur.” CNN Sport Don Riddle. “Je pense qu’il est temps de faire face à cette situation et je pense que boycotter la Coupe du monde ne sera pas la solution.

«Je pense qu’en ce moment, nous savons tous que la situation (avec) la Coupe du monde au Qatar représente une occasion unique d’attirer l’attention du monde sur tous les aspects qui ne sont pas corrects dans la société.

READ  Toni Kroos critique le Qatar pour avoir accueilli la Coupe du monde 2022

Nous savons qu’il y a de gros problèmes, mais nous savons aussi qu’à cause de la Coupe du monde, le gouvernement qatari est déjà en train de mettre les choses en place et suivra toutes les institutions des droits de l’homme.

“Le message est très clair: ne tournez pas le dos. Le boycott est une évasion facile. Ce que nous devons faire est de nous assurer que nous participons tous et d’en faire une Coupe du monde réussie. Et puis, à partir de là, assurez-vous que le changement est là. “

Avec le début des éliminatoires de la Coupe du monde européenne de cette semaine, la Belgique a battu le Pays de Galles 3 à 1 mercredi et affrontera la République tchèque samedi et la Biélorussie mardi.

Parmi les protestations de ses joueurs avant leur victoire 3-0 contre l’Islande, l’entraîneur allemand Joachim Loew a déclaré aux journalistes: “Les joueurs ont tout peint sur leurs maillots. Notre première déclaration était censée provenir de l’équipe.”

«Nous défendons les droits de l’homme, quel que soit le lieu. Telles sont nos valeurs. C’était donc une très bonne et importante déclaration. “

CNN a contacté l’équipe des médias de la FIFA Qatari et le Comité suprême du Qatar au sujet des manifestations de la Norvège et de l’Allemagne, mais n’a reçu aucune réponse.

En ce qui concerne ReutersUne porte-parole du Comité suprême pour la livraison et l’héritage au Qatar, l’organisateur de la Coupe du monde, a déclaré jeudi qu’il avait “toujours été transparent sur la santé et la sécurité des travailleurs”.

READ  Qatar: différend sur l'interdiction du bikini pour le beach-volley alors que les joueurs menacent de sauter la tournée mondiale - News

“Depuis le début de la construction en 2014, il y a eu trois décès liés au travail et 35 décès non liés au travail”, a ajouté le porte-parole.

«Le Comité suprême a enquêté sur chaque cas et a appris des leçons pour éviter une répétition à l’avenir. Le CS a exposé chaque incident par le biais de déclarations publiques et de nos rapports annuels sur les progrès du bien-être des travailleurs.

Nasser Al-Khater, PDG du comité d’organisation du Qatar 2022. Il a dit à CNN Fin 2019, il estimait que le Qatar avait été traité “injustement” avant le tournoi et avait été “jugé par un tribunal de perception trop tôt”.

Dans une déclaration à CNN au sujet des manifestations de la Norvège et de l’Allemagne, la FIFA a déclaré qu’elle ne prendrait aucune mesure disciplinaire, soulignant qu’elle “croit en la liberté d’expression et au pouvoir du football en tant que force du bien”.

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x