Le secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’homme discute de la coopération avec des responsables turcs

Le secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’homme discute de la coopération avec des responsables turcs

Le secrétaire général du Comité national des droits de l’homme, Son Excellence Sultan bin Hassan al-Jamali (sixième à droite) avec des responsables turcs à Ankara.

ANKARA : Le secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’homme, S.E. Sultan bin Hasan al-Jamali, a tenu deux réunions distinctes à Ankara avec le président de la Cour de cassation de la République de Turquie, S.E. Mehmet Akarca et le président de la Fédération turque des Fonctionnaires. Syndicats Son Excellence Ali Baljin.

Les deux réunions ont vu un accord entre les deux parties pour échanger des expériences et renforcer la coopération et la communication afin d’organiser des activités conjointes pour promouvoir et préserver les droits de l’homme.

Lors de sa rencontre avec le président de la Cour de cassation turque, Al-Jamali a souligné la grande convergence et l’intersection entre le travail des institutions nationales des droits de l’homme et des institutions judiciaires pour fournir des moyens de parvenir à la justice parmi les membres de la société, se référant à la participation du patriotisme . La Commission des droits de l’homme en mai 2014 en organisant une conférence internationale qui a servi de pierre angulaire à la construction d’une Cour arabe des droits de l’homme, semblable à de nombreux tribunaux régionaux, tels que la Cour européenne et la Cour interaméricaine des droits de l’homme , qui ont été établis sur la base d’accords régionaux sur les droits de l’homme par lesquels des juges sont nommés indépendamment pour enquêter sur les violations qui pourraient être commises par les États signataires de ces accords. À son tour, Son Excellence M. Akarca a souligné la nécessité d’une coopération pour faire progresser les concepts des droits de l’homme et d’un travail conjoint pour consolider les principes de base visant à préserver la dignité humaine partout.

READ  'Chantier de Doha' - travaux routiers, embouteillages un an après la Coupe du monde

Lors de l’autre réunion, Al-Jamali a discuté du rôle de la Confédération syndicale dans la protection et la promotion des droits économiques, sociaux, culturels, personnels et professionnels, ainsi que de son rôle dans la lutte contre tout type de pratiques déloyales ou illégales au sein de l’État. Le cadre du système international des droits de l’homme, assurant l’amélioration des salaires, des avantages sociaux, des conditions de travail et du statut professionnel des agents publics.

Il a également souligné que le Comité national des droits de l’homme a su, en 20 ans de travail, gagner la confiance de la communauté internationale, puisque le Comité préside actuellement l’Alliance mondiale des institutions nationales des droits de l’homme (GANHRI) représentée par Son Excellence le Président du Comité. Comité de Maryam bint Abdullah Al-Attiyah.

Le Secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’homme a évoqué le renouvellement de l’accréditation de la Commission au grade A pour la troisième fois consécutive, indiquant que cette accréditation est une indication que l’Institution nationale est sur la bonne voie vers la protection. et la promotion des droits de l’homme.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x