Le Qatari Al-Attiyah prend la tête après l’introduction du Dakar

1er janvier (Reuters) – Le Qatari Nasser Al-Attiyah a pris la tête du rallye Dakar en Arabie saoudite samedi, alors que le finaliste de l’année dernière a pris un bon départ dans sa tentative de remporter une quatrième victoire dans la course d’endurance.

Le pilote Toyota Hilux a été 12 secondes plus rapide que le triple vainqueur espagnol Carlos Sainz, au volant de la voiture électrique Audi RS Q e-tron, à 19 kilomètres de l’étape 1A, avant la connexion de 595 kilomètres entre Djeddah et Hail.

Le Sud-Africain Brian Baragwanath a terminé troisième de la course de buggy du siècle.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Avec le champion vainqueur et 14 fois vainqueur Stefan Peterhansel rejoignant Sainz et le Suédois Matthias Ekström dans l’équipe, Audi vise à devenir le premier constructeur à remporter le Dakar avec un groupe motopropulseur électrique.

Peterhansel était 14e de la catégorie auto après la tête, à 1 minute 12 secondes de la tête, avec Ekstroem 15.

« Nous avons couru 20 km et avons commencé la course. Nous sommes très prudents et observons tous les paramètres, mais la voiture se sent bien lorsqu’elle est conduite », a déclaré Peterhansel.

« La voiture est bonne pour les dunes, ce qui est super aussi. »

Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes, a terminé cinquième pour le Team Bahrain Ride Extreme sur des pistes de terre et de petites dunes de sable.

Dimanche, les 10 meilleurs coureurs de la catégorie voiture choisiront leur position de départ dans les dix premiers pour l’étape 1B, Attiyah ayant le dernier mot sur l’endroit où commencer.

READ  Louis commence un travail de rééducation et joue "beaucoup" dans OF, mise à jour France

Dans la catégorie moto, l’Australien Daniel Sanders a ouvert la voie pour l’équipe Factory Gas avec le Chilien Pablo Quintanilla terminant deuxième.

Le Dakar, qui est entièrement exploité en Arabie saoudite pour la troisième fois et compte 409 véhicules au départ, en est maintenant à sa 44e édition.

Le rallye annuel a commencé en 1978 comme une course de Paris à Dakar, la capitale du Sénégal, mais s’est déplacé de l’Afrique vers l’Amérique du Sud pour des raisons de sécurité en 2009.

Le rallye est l’un des événements de sport automobile les plus dangereux et les plus impitoyables, car il s’est déplacé en Arabie saoudite en 2020.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Couverture) Écrit par Alan Baldwin à Londres et édité par Christian Radnedge

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Antoinette Lefurgey

"Entrepreneur indépendant. Communicateur. Joueur. Explorateur. Praticien de la culture pop."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x