Le Qatar suspend le différend de l’Organisation mondiale du commerce avec les Émirats arabes unis alors que la glace dans le golfe fond

Le Qatar a suspendu son dossier à l’Organisation mondiale du commerce contre les Émirats arabes unis pour des mesures qui, selon lui, visaient à isoler économiquement le Qatar.

La suspension, annoncée mardi dans un document soumis à l’Organisation mondiale du commerce, fait suite aux mesures prises par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte pour mettre fin à un boycott qui a coupé les liens diplomatiques, commerciaux et de voyage avec le Qatar en 2017.

Doha a déposé cette année-là une plainte auprès de l’Organisation mondiale du commerce concernant la fermeture par les Émirats arabes unis de ses frontières maritimes avec le Qatar, l’interdiction pour les avions qatariens de pénétrer dans son espace aérien, la suspension du traitement du courrier et la fermeture des bureaux des fournisseurs de services qatariens.

L’histoire se poursuit sous l’annonce

Un comité de trois personnes de l’Organisation mondiale du commerce a été désigné pour statuer sur l’affaire au premier trimestre de cette année.

Le document publié mardi indiquait que le Qatar avait demandé au comité d’examen des différends de suspendre ses travaux afin de faciliter un “règlement amiable final”.

Un responsable du commerce a déclaré que la commission avait accepté de le faire. Le pouvoir de l’agence de décider formellement de l’affaire prendra fin si ses travaux sont suspendus pendant plus de 12 mois.

Le Qatar a lancé des affaires similaires contre Bahreïn et l’Arabie saoudite, bien que le Comité de l’OMC n’ait pas été invité à intervenir, ce qui signifie que les affaires sont pendantes.

READ  La découverte d'une mouche soudaine par un maire du nord-est de la France

Le Qatar a également remporté une affaire distincte contre l’Arabie saoudite devant l’Organisation mondiale du commerce en juin lorsqu’il a déclaré à un comité à Riyad qu’il avait violé les règles mondiales relatives aux droits de propriété intellectuelle en ne poursuivant pas un diffuseur de sports et de films piraté.

L’Arabie saoudite a fait appel de cette conclusion, plaçant l’affaire dans un vide juridique, le mécanisme d’appel de l’OMC étant paralysé. Depuis, il a également permis aux chaînes beIN Sports basées au Qatar, qui exposaient leur contenu au piratage, de diffuser en Arabie saoudite.

Les newsletters des mises à jour du matin et du soir ont été rédigées par les rédacteurs en chef de Globe, vous donnant un bref résumé des principaux titres de la journée. Inscrivez-vous aujourd’hui.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x