Le Qatar détient 32 milliards d’euros d’investissements directs étrangers dans l’Union européenne, selon un responsable de la Commission européenne

Hier, lors du sommet commercial du Qatar 2021, Timo Hammarin, chef d’unité adjoint à la direction générale du commerce de la Commission européenne, a déclaré que les relations bilatérales entre l’UE et le Qatar se sont développées “très positivement” au cours des deux dernières années.
Selon Hamarin, le commerce bilatéral entre l’UE et le Qatar a ” régulièrement augmenté ” depuis 2016 pour atteindre un record de ” 17 milliards d’euros ” en 2019 en termes de commerce de marchandises. En parallèle, les deux pays « ont connu une tendance à la hausse des échanges de services s’élevant à « 6,8 milliards d’euros » en 2019.
“La pandémie de Covid-19 a réduit les volumes d’échanges bilatéraux l’année dernière, comme elle l’a fait avec tous nos principaux partenaires commerciaux. Mais il s’agit d’une baisse temporaire et nous corrigeons cela en ce moment même. Il a noté que les chiffres du commerce étaient déjà affichés cette année.
Il a déclaré : « Alors que les flux d’investissements directs étrangers vers le Qatar ont souffert au cours des dernières années, je suis heureux de noter que notre stock d’IDE bilatéraux reste solide avec le Qatar, qui a investi un solde d’investissement total de « 32 milliards d’euros » dans l’État. L’Union européenne et l’Union européenne « 7,4 milliards d’euros » au Qatar, ce qui représente environ « un quart » du total des investissements étrangers directs au Qatar.
Hammarin a également déclaré que ce n’était pas la seule raison de l’évolution positive des relations économiques entre l’UE et le Qatar. Il a souligné qu’en 2018, l’État du Qatar et l’Union européenne ont signé un accord de coopération bilatérale lors de la visite officielle de S.A. l’émir Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani à Bruxelles.
Cet accord de coopération vise à fournir un cadre pour élargir les points de vue sur des questions d’intérêt commun, allant de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme à la coopération économique. Ce dernier s’est concentré sur la facilitation du commerce, l’éducation à l’investissement, la mobilité universitaire et la coopération spatiale.
Ces questions sont discutées en principe chaque année sous la forme de réunions de hauts fonctionnaires et j’ai eu le plaisir de coprésider la première réunion de ce type sur les questions économiques en 2019 avec le gouvernement qatari et j’ai hâte de retourner au Qatar après cette année pour la deuxième autour de cette réunion », ajoutant qu’« une autre indication de l’augmentation de la communication avec le Qatar est que nous devrions ouvrir bientôt la mission diplomatique dans l’État du Qatar ».
Hamarin a ajouté : « En termes de relations bilatérales avec le Qatar, je reste très optimiste. Nos flux commerciaux et d’investissement sont sur une voie positive et nous avons beaucoup d’intérêts communs dans nos stratégies commerciales en termes de numérisation et de « verdissement » de nos économies, la volonté de se débarrasser de tout inconvénient commercial bilatéral, la coopération dans les domaines de l’énergie et des transports secteurs – toutes ces questions seront discutées lors d’une réunion de haut niveau. Les prochains fonctionnaires se tiendront bientôt.
À titre d’exemple d’un domaine de coopération, le mois dernier, nous avons signé un accord bilatéral de transport aérien entre l’UE et le Qatar, ce qui est important compte tenu de la croissance rapide du nombre de passagers entre l’UE et le Qatar ; Nous avons atteint plus de 6 millions de passagers en 2019.”

READ  Et c'est ainsi que commence: l'USMNT quitte la route du Qatar jeudi

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x