Le Qatar cherche à restaurer les pleins droits des Palestiniens

Le Qatar cherche à restaurer les pleins droits des Palestiniens

L’État du Qatar a souligné l’importance de veiller à ce que le peuple palestinien jouisse de tous ses droits et exerce sa souveraineté sur les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est. L’État du Qatar a indiqué que les autorités d’occupation des territoires palestiniens occupés continuent d’exploiter les ressources naturelles du territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et des autres territoires arabes occupés, et continuent d’entraver l’accès des Palestiniens à leurs ressources et à leurs biens. , en plus d’entraver l’accès des Palestiniens à leurs ressources et à leurs biens. Tentatives d’annexer des terres, démolir des maisons, en déplacer des personnes, détruire des terres agricoles et des vergers et déraciner des arbres fruitiers.
Cela est ressorti d’une déclaration de l’État du Qatar lors de la réunion de la Commission économique et financière (Deuxième Commission) de l’Assemblée générale. La déclaration a été lue par le troisième secrétaire de la Mission permanente de l’État du Qatar auprès des Nations Unies, Cheikh Abdul Rahman bin Abdulaziz Al Thani.
Il a cité un rapport publié par la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (CESAO) détaillant les souffrances du peuple palestinien et des Arabes sur les hauteurs du Golan. Le rapport a également souligné l’impact négatif des pratiques d’occupation sur les conditions de vie des Palestiniens et des Syriens, et l’exacerbation de l’impact négatif de Covid-19 sur le développement durable.
Il a noté que la Déclaration universelle des droits de l’homme et les principes du droit international reconnaissaient le principe selon lequel nul ne peut être privé de sa propriété privée, et a noté que l’Assemblée générale, dans sa résolution 76/225, avait réaffirmé le principe du droit perpétuel. souveraineté des peuples sous occupation étrangère sur leurs ressources naturelles, et la résolution fait référence au Pacte international relatif aux droits civils et politiques et au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, et qu’ils doivent être respectés dans les territoires palestiniens occupés, y compris les Est. Jérusalem et le Golan syrien occupé.
Dans le contexte de ce qui constitue l’éducation comme l’un des éléments essentiels pour permettre le développement durable, en particulier dans les zones en conflit, il s’est dit profondément préoccupé par ce qui était indiqué dans le rapport concernant les dommages causés aux établissements d’enseignement dans la bande de Gaza et leur fermeture. écoles. Les conditions économiques, l’environnement éducatif et les raisons de sécurité constituent un obstacle majeur à la scolarisation des enfants. Dans le contexte de l’importance que revêt la question de la promotion et de la protection du droit à l’éducation et de la fourniture à tous de moyens égaux pour accéder à une éducation équitable et de qualité, il a déclaré que le Qatar avait renforcé son soutien à l’UNRWA, y compris son programme éducatif, le Qatar Le Fonds pour le développement continue de fournir un soutien à l’Agence, qui contribue à renforcer sa capacité à fournir des services de santé et d’éducation vitaux aux réfugiés palestiniens.
Il a ajouté que le Qatar continue de fournir un soutien au profit des Palestiniens, y compris l’infrastructure de la bande de Gaza qui a été détruite en raison des opérations militaires israéliennes. Cela s’inscrivait dans le cadre de l’engagement de l’État du Qatar envers le peuple palestinien et l’amélioration de ses moyens de subsistance. Il a ajouté que les contributions versées par le Qatar au cours de la dernière décennie par le biais du Fonds qatarien pour le développement et du Comité qatarien pour la reconstruction de Gaza dépassaient 1,5 milliard de dollars, en plus des contributions versées par les institutions de la société civile.
Il a également souligné l’importance de veiller à ce que la population arabe du Golan syrien occupé jouisse de ses droits et de sa souveraineté sur ses ressources naturelles, notamment la terre, l’eau et les ressources énergétiques. Il a souligné que la réalisation de la paix exige que toutes les parties respectent leurs obligations en vertu du droit international, notant que l’État du Qatar continuera de soutenir les efforts internationaux visant à assurer la sécurité, la stabilité et la paix dans la région sur la base de références juridiques internationales.

READ  Le tournoi de padel QOC se termine en grand

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x