Le procureur espagnol enquête sur les discours de haine contre les musulmans et les juifs

Madrid (AFP) – Les procureurs espagnols ont ouvert deux enquêtes distinctes sur un parti d’extrême droite et des sympathisants ultra-néo-nazis sur d’éventuels crimes de haine contre des musulmans et des juifs, respectivement.

Le parquet de Barcelone a déclaré mardi qu’il étudiait la récente campagne aux élections régionales catalanes de VOX, un parti qui mêle nationalisme espagnol, populisme et position durcie contre l’immigration clandestine, après avoir reçu des plaintes de plusieurs sociétés musulmanes.

Les groupes, représentant plus de 300 mosquées dans la région du nord-est, ont fait valoir que la campagne Vox sur les médias sociaux sous le tag #StopIslamization, qui comprenait une vidéo mélangeant des informations sur les musulmans et une attaque extrémiste en 2017, était une calomnie contre les musulmans en Catalogne. .

Le procureur de Barcelone, Pilar Lopez, a déclaré à l’Associated Press que l’enquête préliminaire, qui sera protégée par le secret judiciaire, peut se poursuivre jusqu’à six mois avant de décider si la campagne équivaut à une incitation à la haine des musulmans.

Le porte-parole parlementaire de Vox, Ivan Espinosa de los Monteros, a déclaré mardi que le parti était fier de ses actions. Il a dit que la campagne a mis en évidence les risques “apportés par certains qui n’acceptent pas le mode de vie occidental et viennent même le faire tomber”.

Vox a réussi pour la première fois dans la politique catalane et a sonné l’alarme dans tout le spectre politique.Il a remporté dimanche 11 des 135 sièges du parlement régional, plus que les deux autres partis de centre-droit réunis.

Dans une autre affaire, les procureurs de Madrid ont ouvert une enquête sur les messages antisémites exprimés par un petit groupe d’extrémistes qui se sont réunis samedi pour honorer une faction espagnole qui a rejoint les forces nazies pendant la Seconde Guerre mondiale.

READ  Les secouristes retrouvent 39 corps au large de Tunis après le naufrage de deux bateaux | Tunisie

Dans des vidéos diffusées par l’agence de presse russe Ruptly à propos de la marche dans le plus grand cimetière de Madrid, une femme récite un mot enflammé désignant «le juif» comme «l’ennemi».

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x