Le Premier ministre néo-zélandais Ardern se fait vacciner contre le COVID « sans douleur »

WELLINGTON (Reuters) – La Première ministre Jacinda Ardern a reçu son premier tir de Pfizer. (PFE.N) Le vaccin COVID-19 vendredi, alors que le pays intensifie ses efforts pour vacciner sa population.

La nation insulaire du Pacifique a fermé ses frontières et utilisé des mesures de verrouillage strictes pour devenir l’un des rares pays à avoir pratiquement éradiqué le COVID-19 dans la société, mais le gouvernement est critiqué pour la lenteur du déploiement des vaccins.

“Je souris sous le masque”, a déclaré Ardern alors qu’elle s’asseyait pour recevoir le vaccin dans un centre de vaccination à Auckland.

«Pour moi, je n’ai jamais voulu être parmi les premiers, pour moi, nous avions besoin de ces travailleurs de première ligne, mais j’avais aussi besoin d’être un modèle et cela montre que c’est sûr et efficace et qu’il est vraiment important qu’ils soient vaccinés quand ils avoir l’opportunité. Opportunité… », a-t-elle déclaré après avoir reçu le vaccin.

“C’est vraiment vrai quand ils disent que c’est en fait sans douleur.”

La Première ministre Jacinda Ardern s’adresse à ses partisans lors d’un événement du parti travailliste à Wellington, en Nouvelle-Zélande, le 11 octobre 2020. REUTERS/Pravin Menon/File Photo

Jusqu’à présent, environ 1 million de doses du vaccin Pfizer ont été administrées en Nouvelle-Zélande, un pays de 5 millions d’habitants. Les autorités médicales du pays n’ont encore approuvé l’utilisation d’aucun autre vaccin, y compris AstraZeneca.

Le pays était sur la bonne voie pour que tout le monde soit qualifié pour être vaccination À la fin de l’année, a déclaré Ardern la semaine dernière.

La pression monte sur le gouvernement pour accélérer la vaccination et rouvrir ses frontières. Ardern a déclaré que vacciner plus de personnes donne à la nation plus d’options à la frontière.

READ  Israël annonce le transfert des doses de vaccin aux Palestiniens pour la première fois

Les vaccinations seront réparties en fonction de l’âge avec les personnes de plus de 60 ans qui ont été vaccinées à partir de juillet et celles de plus de 55 ans qui ont été vaccinées à partir d’août. Les plus de 45 ans recevront des invitations au vaccin de la mi-août à la fin août, tandis que les plus de 35 ans de la mi-septembre à la fin septembre, tous les autres seront éligibles à partir d’octobre.

(Cette histoire a été réécrite pour supprimer les mots superflus dans le premier paragraphe)

les rapports de Praveen Menon ; Montage par Raju Gopalakrishnan

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x