Le premier Colombien à contracter légalement une maladie incurable meurt par euthanasie

BOGOTA (Reuters) – Le Colombien Victor Escobar est devenu vendredi la première personne en phase terminale de la région andine à mourir d’une euthanasie légalement contrôlée, a confirmé son avocat.

“Nous avons atteint l’objectif des patients comme moi, qui ne sont pas à un stade précoce mais qui se détériorent, de gagner ce combat, une bataille qui ouvre des portes à d’autres patients qui viennent après moi et qui souhaitent désormais une mort digne”, a déclaré Escobar, 60 ans, a déclaré dans un message vidéo que Giraldo a envoyé aux médias.

Samedi, une deuxième femme colombienne, diagnostiquée avec la sclérose latérale amyotrophique (ALA), également connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig, a été euthanasiée.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Giraldo a déclaré à Reuters qu’Escobar souffrait d’une BPCO à un stade avancé, qui a entraîné une baisse significative de la qualité de vie, ainsi qu’un certain nombre d’autres conditions.

L’opération a été réalisée dans une clinique de Cali, la capitale de la province de Valle del Cauca en Colombie.

“Je ne dis pas au revoir”, a déclaré Escobar, “juste” à plus tard “.”

Escobar s’est battu pendant deux ans pour son droit à l’euthanasie face à l’opposition des médecins, des cliniques et des tribunaux, même si la Cour constitutionnelle a reconnu l’année dernière que la procédure ne devrait pas être accessible uniquement aux patients en phase terminale.

Samedi, Martha Sepulveda a subi la procédure dans la ville de Medellin à midi, a indiqué Desklab – qui a soutenu son cas – dans un communiqué.

READ  Le conseil militaire provocateur refuse de faire pression pour permettre à Condé de quitter la Guinée

Sepulveda, qui a reçu un diagnostic de maladie de Lou Gehrig en 2018, devait sortir le 10 octobre de l’année dernière, mais la procédure a été arrêtée à la onzième heure.

La Cour constitutionnelle de Colombie a annulé les sanctions pour l’euthanasie dans certaines circonstances en 1997 et a ordonné que la procédure soit réglementée en 2014. La première personne en phase terminale en Colombie à mourir en vertu de ces règles était en 2015.

Au 15 octobre de l’année dernière, 178 personnes atteintes de maladies mortelles avaient été légalement assassinées en Colombie depuis 2015, selon le groupe colombien de défense des droits juridiques DescLAB.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Reportage par Oliver Griffin et Louis Jaime Acosta) Montage par Mark Potter et David Gregorio

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x