Le nouveau pain perdu est-il parti ? Comment les boulangers en France changent une icône.

Partout en France, un groupe croissant de « nouveaux boulangers » intègre des produits locaux et des modes de fabrication du pain ancestraux et respectueux de l’environnement. Pour certains boulangers, il s’agit de choisir un blé sans additifs ni ingrédients biologiques. Pour d’autres, cela se résume à la méthode – pétrir la pâte à la main ou utiliser la fermentation au levain à la place de la levure.

Mais ils font plus que trouver des moyens innovants de produire du pain. Ils suscitent un regain d’enthousiasme pour un produit culturel innovant qui a vu sa popularité s’estomper au cours des dernières décennies.

Pourquoi avons-nous écrit cela ?

Le pain est un symbole culturel important en France. Certains boulangers essaient d’appliquer des techniques innovantes à leur production de manière à mettre à jour les traditions bien-aimées avec des valeurs environnementales modernes.

La technique d’Arnaud Crétot, par exemple, repose sur l’utilisation de fours solaires pour cuire son pain. Chaque jeudi ensoleillé, il passe de la cuisine de fortune qu’il a construite dans sa cour à son mur de 57 miroirs concaves. À des intervalles de 10 minutes, l’outil de 5 mètres carrés doit être manuellement tourné légèrement en position, jusqu’à ce que le soleil éclaire la fournaise extérieure qui lui est reliée. « Tout fonctionne comme sur des roulettes », dit-il. “tout est fini.”

« La société se modernise et nous devons nous adapter, réinventer et renouveler constamment nos produits sans renoncer à la tradition », explique l’historien Patrick Rampur. “Les Français ne sont pas contre l’innovation. Ils aiment les nouveautés – mais basées sur quelque chose qu’ils connaissent et aiment déjà.”

READ  MotoE: Granado On The Gas en FP2 en France - Roadracing World Magazine

Montville, France

Un groupe de nuages ​​doux flotte au-dessus du jardin d’Arnaud Crito, et en un éclair, le soleil brûlant du milieu de la matinée se lève. Pour Montville, cette journée de 70 degrés est pratiquement douce.

Plus important encore pour M. Crito, le premier boulanger à énergie solaire en France – et en Europe – la météo nécessaire pour faire du pain.

Chaque jeudi, il fait une pause dans sa petite entreprise, NeoLoco, en torréfiant des céréales locales pour des collations et des apéritifs pour faire du pain à l’aide de panneaux solaires. Au cours des prochaines heures, il fera des allers-retours entre la cuisine de fortune en forme de cabine qu’il a construite dans sa cour tout en pétrissant la pâte collante et granuleuse sur son mur de 57 miroirs concaves.

Pourquoi avons-nous écrit cela ?

Le pain est un symbole culturel important en France. Certains boulangers essaient d’appliquer des techniques innovantes à leur production de manière à mettre à jour les traditions bien-aimées avec des valeurs environnementales modernes.

Toutes les 10 minutes, l’outil de 5 mètres carrés doit être manuellement légèrement tourné en position, jusqu’à ce que le soleil éclaire correctement le four extérieur qui lui est connecté. « Tout fonctionne comme sur des roulettes », dit M. Crito. “tout est fini.”

A la fin de la journée – si le temps maussade normand avait été favorable – il aurait produit 40 pains au levain, levés au soleil. « C’est arrivé au point où je dois maintenant refuser des demandes », déclare M. Crito. “J’espère que plus de gens pourront commencer à utiliser cette méthode afin que nous puissions avoir un plus grand impact.”

READ  Qatar MotoGP II: Bagnaia: "Cette semaine, je viserai certainement quelque chose de plus" | GP de Moto

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x