Le Ministère veille au bon fonctionnement des associations privées : fonctionnaires

Doha : Un responsable a déclaré que le ministère du Développement social et de la Famille avait modifié la loi à plusieurs reprises pour assurer le bon fonctionnement des associations et institutions privées du pays.

Le directeur du département des associations et institutions privées au ministère, Naji al-Aji, a déclaré que « les amendements ont donné un certain nombre de droits aux associations et institutions privées et à leurs membres pour mieux servir les intérêts publics ».

Dans une interview à Qatar TV, il a déclaré que la première loi n° 2 de 1974 concernant l’organisation des associations et institutions privées au Qatar a été promulguée, ce qui indique la volonté de l’État de développer de telles associations.

Al-Ajji a déclaré : « Cette loi a été modifiée à plusieurs reprises, le dernier amendement étant la loi n° 21 de 2020, qui est l’une des lois les plus avancées des pays du Conseil de coopération du Golfe pour réglementer les ONG. Il a indiqué que le ministère discutait avec les associations et cherchait à obtenir des propositions de modification de la loi et des règlements pour servir les associations dans l’intérêt public.

« La loi a été amendée de manière à garantir le plus possible le bon fonctionnement des associations », a déclaré Al-Aji. Il a déclaré que les amendements à la loi incluent la formation d’un comité électoral en tant qu’organe neutre qui rend l’association responsable. Al-Aji a déclaré : « La loi obligeait l’association à annoncer les noms des membres élus dans les 90 jours au siège de l’association et sur son site Internet ».

READ  Pas de quarantaine ! Le Kenya ouvre ses portes aux voyageurs vaccinés du Qatar - Doha News

Il a déclaré que cette étape vise à assurer la transparence du processus électoral et la satisfaction des candidats.

« Les membres ont également obtenu un certain nombre de droits pour participer activement aux réunions et aux activités de l’association afin de servir l’intérêt public », a déclaré Al-Aji.

Le ministère du Développement social et de la Famille avait précédemment indiqué qu’il travaillait constamment pour soutenir son partenariat avec les associations et institutions privées, car il est un véritable tributaire dans l’organisation des tâches et des fonctions du ministère. Le ministère a salué le rôle joué par les associations et institutions privées en coopération avec les institutions publiques pour atteindre les objectifs de la Vision nationale du Qatar 2030. Le ministère a indiqué que les associations et institutions privées contribuent au développement économique, social et culturel de la société.

Elle a dit qu’ils fournissent de nombreux services sociaux, éducatifs, culturels et économiques à la communauté qatarienne.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x