Le LHC s’est opposé à « un accord avec le Qatar concernant la censure de PIA » – journal

Lahore : La Haute Cour de Lahore a été invitée à empêcher le gouvernement fédéral de conclure un  » accord  » avec le Qatar pour avoir prétendument vendu une participation de 51 % dans Pakistan International Airlines (PIA), cédant le contrôle de la gestion du transporteur national et de l’aéroport international d’Islamabad à l’État du Golfe.

Nabil Ahmed Kahlon, un avocat expérimenté en droit de l’aviation, a fait cette demande par le biais d’une pétition écrite, déclarant lors d’une récente visite du Premier ministre Shahbaz Sharif au Qatar, Doha avait promis un énorme investissement dans le secteur de l’aviation pakistanais.

Il a déclaré, selon des informations, que le Qatar avait manifesté son intérêt à investir dans les secteurs aéroportuaire et hôtelier. Il a déclaré qu’en vertu de cet « accord », le gouvernement fédéral confierait les affaires administratives de l’aéroport international d’Islamabad à l’État du Qatar, tandis qu’une société qatarie fournirait des services liés à la construction et aux biens de l’aéroport.

Le pétitionnaire a déclaré que le gouvernement qatari donnerait également des actions dans l’hôtel Pakistan International Airlines Roosevelt à Manhattan, New York, en échange de l’investissement. Il ajoute que l’investissement sera reçu par le biais d’accords entre l’État et le Qatar entre le Pakistan et le Qatar.

Il a en outre déclaré que la valeur du terrain de l’aéroport d’Islamabad est d’environ 4 billions de roupies, ainsi que les revenus qui en découlent. Il a déclaré que le gouvernement, tout en signant un tel accord avec le pays du Golfe, devrait garder à l’esprit le potentiel commercial de la terre.

READ  Pierre Cardin est enterré à Montmartre comme une habitude académique des beaux-arts

L’avocat a expliqué que les règles de la PPRA s’appliqueraient à toutes les transactions financières car la PIA et l’Autorité de l’aviation civile du Pakistan étaient des entités du gouvernement fédéral. Il a déclaré que le gouvernement fédéral n’avait pas obtenu l’approbation du Parlement avant de conclure les accords contestés pour les investissements qatariens, tandis que PIA avait été convertie en société anonyme par le biais de la loi de conversion PIA de 2016, adoptée par le Parlement.

Il a déclaré qu’une telle transaction contestée et la vente du transporteur national doivent être approuvées par le Parlement en modifiant la loi pertinente.

Le pétitionnaire a demandé au tribunal de déclarer illégales les transactions contestées par le gouvernement concernant la vente des actions de PIA et le transfert du contrôle administratif de l’aéroport d’Islamabad au Qatar.

Publié dans Aube, 27 août 2022

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x