Le lancement de l’atelier technique sur les frontières maritimes de l’Etat du Qatar

Le Comité permanent de la Convention sur le droit de la mer, affilié au ministère des Affaires étrangères, a ouvert aujourd’hui, lundi, un atelier technique de trois jours intitulé « Aspects techniques des frontières maritimes, des lignes de base et des zones maritimes de l’État du Qatar ”. – Collaboration avec le British Consulting Office Cooley au sein du Diplomatic Club.


John Brown s’adressant à l’atelier


Les délégués interagissent lors de l’événement

Cet atelier fait suite à celui qui avait été organisé en janvier 2020, et son objectif principal est de former le plus de délégués possible à l’utilisation de la carte marine électronique de l’État du Qatar, en plus d’aborder les questions liées à les droits et devoirs de l’Etat. pays dans différentes régions maritimes.
L’atelier traite également des principes techniques de base de l’hydrographie et de la cartographie et de leur application aux frontières maritimes, aux lignes de base et aux zones marines de l’État du Qatar, en plus d’introduire les cartes marines électroniques et leur utilisation, car le comité étudie toujours le projet de publication d’une carte marine électronique pour l’État du Qatar.
L’atelier vise à permettre aux participants de comprendre l’importance des aspects techniques des zones et frontières maritimes, les principes juridiques qui sous-tendent la démarcation des frontières, et d’acquérir une expérience pratique de l’utilisation de la carte maritime électronique spécialement préparée pour le Qatar pour montrer zones à utiliser dans les opérations à l’intérieur de ces zones.
La secrétaire du Comité permanent de la Convention sur le droit de la mer, Maryam Nasser Al-Hayel, a déclaré que la carte marine électronique est encore un projet de projet, mais qu’elle n’a pas encore été approuvée par le Conseil des ministres. Le symposium vise à former les parties prenantes, les spécialistes et les techniciens de l’État du Qatar à son utilisation à travers des exercices pratiques. Comprendre les espaces maritimes qatariens et exercer notre souveraineté maritime. Les délégués auront une formation pratique.
John Brown de Cooley Consulting (Royaume-Uni) a donné un bref aperçu et a déclaré: “Vous avez un grand événement à venir l’année prochaine, la Coupe du monde, et il y aura beaucoup d’intérêt. Le Comité permanent de l’UNCLOS a réalisé un projet fantastique pour pleinement définir toutes ses zones marines, où ils peuvent exercer leurs droits souverains sur les fonds marins et leurs frontières maritimes avec leurs voisins, ils ont pris cela et ont soumis un rapport aux Nations Unies à New York.
“Lorsque vous définissez des frontières et des zones maritimes, chaque pays a des droits en vertu de la Convention des Nations Unies sur la mer quant à ce qu’il peut faire. Le séminaire rassemble un certain nombre de participants de différents domaines spécialisés de différents ministères afin qu’ils aient une opinion commune et comprendre l’aspect technique qui peut être un domaine très complexe.L’avantage du séminaire est que tout le monde saura où sont les champs, ils pourront voir les parcelles et les diagrammes et où se trouvent les limites, donc ils n’auront aucun problème à trouver avec eux .
“L’idée est que les habitants du Qatar aient une bonne compréhension des droits et des responsabilités dans les zones en mer. Lorsque vous avez une zone techniquement complexe, il est bon que les gens aient une compréhension commune de la façon dont les zones marines sont dessinées. Les gens pense que c’est simple, nous ne prenons que 12 miles de la côte, vous n’avez pas d’îles, différentes caractéristiques à considérer, c’est quelque chose que vous expérimentez au fil du temps, et je suis heureux de transmettre l’expertise aux gens des industries et ministères. Il y aura beaucoup de pratique dans l’atelier et nous mettrons la théorie en pratique pour améliorer la compréhension.
Le séminaire a réuni 21 délégués de divers ministères et autorités, le ministère de l’Intérieur représenté par la Direction générale de la sécurité des côtes et des frontières et le Comité permanent pour la gestion des ports maritimes qatariens du ministère de la Défense. Le ministère des Transports, le Département de l’énergie, des terres et de l’arpentage du Qatar, le ministère de la Municipalité et l’Université du Qatar, qui ont tous interagi de manière constructive pendant le symposium.

READ  Regardez: L'Académie épiscopale de la Sainte-Trinité organise un événement-questionnaire sur le Tour de France pour les élèves de la 7e à la 9e année

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x