Le Laboratoire antidopage du Qatar conclut le symposium annuel

Le Laboratoire antidopage du Qatar conclut le symposium annuel

Le laboratoire antidopage du Qatar (ADLQ) a conclu avec succès son 10e symposium annuel intitulé « Nouveaux défis et découverte de biomarqueurs » dans l’auditorium de l’Aspire Academy. L’événement de trois jours a accueilli un groupe d’experts internationaux dans le domaine de l’antidopage, qui ont partagé leurs recherches et leurs opinions sur les nouveaux défis et la découverte des biomarqueurs de vitalité, et la dernière journée du symposium était particulièrement importante, puisqu’elle a été accueillie par Son Excellence le ministre des Sports et de la Jeunesse Salah bin Ghanem Al-Ali. Il a affirmé le soutien du Qatar à tous les efforts internationaux, régionaux et locaux concernant la lutte contre le dopage dans le sport, soulignant l’importance de promouvoir un environnement sportif compétitif exempt de dopage. Quelle a été la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, une affirmation de l’intérêt du Qatar pour le sport et le soutien de ceux qui en sont responsables, y compris les autorités concernées par la lutte contre le dopage dans le sport dans le pays, et une coordination efficace avec les instances internationales », a déclaré Al-Ali. a déclaré, et le symposium a été présidé par le professeur Dr Muhammad Al-Maadeed, président du conseil d’administration ADLQ, directeur général du centre de réadaptation NOFAR et directeur du centre pour le métabolisme et l’inflammation, University College London, Royaume-Uni. « Le symposium annuel organisé par l’Association est un événement vital qui rassemble un groupe diversifié d’experts antidopage du monde entier », a déclaré le professeur Al-Maadheed. Une plate-forme précieuse pour échanger des idées, discuter de nouveaux résultats de recherche et explorer des solutions innovantes au problème persistant défis du dopage dans le sport. » Le symposium annuel de l’ADLQ est une initiative importante de l’ADLQ, dédiée à la promotion du fair-play et de l’intégrité dans le sport par le biais de recherches et d’analyses scientifiques. Le succès du symposium souligne l’engagement de l’État du Qatar lutter contre le dopage dans le sport et promouvoir une compétition propre et équitable pour tous les athlètes, le Symposium de l’ADLQ a réuni de nombreuses institutions sportives, médicales et scientifiques, dont des centres de traitement des dépendances, des hôpitaux de médecine du sport et des agences antidopage. Le symposium a traité des dernières recherches scientifiques et de l’utilisation de la technologie moderne dans ces domaines. Au cours du symposium, des analyses de laboratoire et les derniers résultats de recherche du monde entier ont été discutés. Le laboratoire qatari a acquis une réputation mondiale grâce à ses recherches pionnières et à sa collaboration avec d’autres partenaires de recherche, y compris un projet lié à l’utilisation de drones pour transporter des échantillons antidopage pour la première fois, et parmi les points forts du symposium figurait une présentation du professeur Olivier Rabin, de l’Agence mondiale antidopage Dopage (AMA), sur « Le point de vue de l’Agence mondiale antidopage sur la détection des signes vitaux ». Il a expliqué comment l’AMA promeut la découverte de biomarqueurs du dopage depuis sa création. Le professeur Rabin a également discuté du Passeport biologique de l’athlète, qui fournit un cadre pour l’application de biomarqueurs afin de déduire l’utilisation de substances ou de méthodes interdites. Le symposium était organisé par l’ADLQ, en collaboration avec l’hôpital Aspetar et Naufar.

READ  Les dix athlètes à surveiller, athlétisme, marathon, records du monde, Teddy Rainer, judo

Antoinette Lefurgey

"Entrepreneur indépendant. Communicateur. Joueur. Explorateur. Praticien de la culture pop."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x