Le Japon et la France tiendront “plus de deux” pourparlers sur la sécurité plus tard ce mois-ci

Le Japon et la France prévoient de tenir d’hypothétiques pourparlers ministériels sur la sécurité à la mi-janvier, ont indiqué des sources gouvernementales japonaises, en se concentrant sur les revendications territoriales affirmées de la Chine dans les mers de Chine orientale et méridionale et sur le développement par la Corée du Nord d’armes nucléaires et de missiles.

Les sources ont indiqué vendredi que les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des deux pays devraient publier les documents après les soi-disant pourparlers deux plus deux, les premiers du genre depuis la dernière session tenue en France en janvier 2019.

Les deux parties devraient discuter des moyens d’améliorer la capacité de réponse aux menaces militaires dans l’Indo-Pacifique, en particulier après que la Corée du Nord a effectué vendredi ce qui est devenu son troisième lancement de ce qui semblait être des missiles balistiques en 10 jours.

Au milieu des inquiétudes concernant l’insistance navale croissante de la Chine, les ministres japonais et français devraient confirmer la coordination dans la réalisation d’un “Indo-Pacifique libre et ouvert” et l’approfondissement de la coopération en matière de défense, selon les sources.

Les prochains entretiens réuniront le ministre des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi, le ministre de la Défense Nobuo Kishi et leurs homologues français Jean-Yves Le Drian et Florence Parly.

Tokyo et Paris avaient initialement prévu de tenir une réunion en personne deux plus deux au Japon d’ici la fin de 2021, mais l’ont reportée en raison de la pandémie de coronavirus, qui a été alimentée récemment par la propagation rapide de l’omicron hautement mobile. alternative.

READ  Une voiture entre dans l'église après la messe, blessant trois personnes

Le Japon et la France en général ont accueilli de telles réunions depuis leur première session en 2014.

Nobu Kishi | Piscine / via Reuters

Plus tôt ce mois-ci, le Japon et l’Australie ont signé un accord de coopération en matière de défense appelé Accord d’accès mutuel, qui assouplit les restrictions sur le transfert d’armes et de fournitures pour la formation conjointe et les opérations de secours en cas de catastrophe.

La France, qui décrit le Japon comme un “partenaire privilégié”, a exprimé sa volonté de signer un tel accord avec le Japon, alors que Tokyo s’emploie à renforcer les relations de sécurité maritime avec le pays européen, qui possède des territoires d’outre-mer dans la région indo-pacifique.

Tokyo a renforcé sa coopération en matière de défense avec des pays européens tels que la Grande-Bretagne et l’Allemagne en réponse à une Chine de plus en plus affirmée, et la flotte d’entraînement française Jeanne d’Arc a effectué une escale au Japon en mai dernier.

Le Japon et la France ont également mené des exercices conjoints, avec la participation des États-Unis et de l’Australie.

À une époque à la fois de désinformation et de beaucoup d’informations, Un journalisme de qualité est plus important que jamais.
En vous abonnant, vous pouvez nous aider à bien raconter l’histoire.

Abonnez-vous maintenant

Galerie de photos (cliquez pour agrandir)

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x