Le Conseil de la Shura recommande de modifier les règles de changement de carrière

Le Conseil de la Shura recommande de modifier les règles de changement de carrière

L’Agence de presse du Qatar (QNA) a rapporté que le Conseil de la Choura a présenté, aujourd’hui, lundi, un certain nombre de recommandations sur les questions de changement d’employeur et de voyage sans notification aux travailleurs expatriés, et a décidé de les renvoyer au gouvernement.

Il s’agit notamment de permettre à un travailleur de changer d’employeur pas plus de trois fois pendant son séjour au Qatar, de déterminer le pourcentage de travailleurs qui obtiennent l’autorisation de changer d’employeur à 15% par an dans l’entreprise sans l’approbation de l’employeur et d’augmenter le pourcentage. des travailleurs qui ne sont pas autorisés à voyager sans l’autorisation du propriétaire de l’entreprise est de 5% à 10% entre autres.
Il a également recommandé la formation d’un comité permanent au Ministère du développement administratif, du travail et des affaires sociales (MADLSA) pour statuer sur toutes les demandes de transfert de parrainage.
Les recommandations ont été formulées lors de la réunion hebdomadaire ordinaire du Conseil de la Choura, hier, dirigée par Son Excellence le Président du Conseil de la Choura, Ahmed bin Abdullah bin Zaid Al-Mahmoud. La session s’est déroulée à l’aide de la technologie de vidéoconférence au siège du conseil.
Au cours de la session, le Conseil a examiné le rapport complémentaire du Comité mixte du Comité des services publics et des services publics et du Comité des affaires intérieures et extérieures concernant la demande de débat général présentée par un certain nombre de membres du Conseil concernant le changement d’employeur et les déplacements sans notification. concernant les travailleurs expatriés.
L’agence de presse du Qatar a déclaré que le Conseil de la Choura avait fait des recommandations après avoir discuté du rapport du comité et sur la base de sa volonté de soutenir les efforts déployés par le gouvernement représenté par le ministère du Développement administratif, du Travail et des Affaires sociales, et le développement du secteur des affaires en Qatar. Il a également écouté les vues des membres du Conseil à cet égard lors de la session tenue le 4 janvier, en présence du Ministre du développement administratif, du travail et des affaires sociales, et a discuté de leurs observations et suggestions lors de la session de février. 8.
Les recommandations appelaient à garantir le statut financier et juridique de l’entreprise vers laquelle le travailleur déménagera, en particulier pour obtenir l’approbation du visa, et à garantir que la première partie ne perde pas le visa. Ils ont également exigé une garantie que le nombre de fois qu’un travailleur est autorisé à changer d’employeur ne dépasse pas trois fois pendant son séjour dans le pays pour prouver son sérieux au travail, en plus d’assurer que le pourcentage de travailleurs qui reçoivent une approbation changer d’employeur ne dépasse pas 15% par an pour l’entreprise sans l’accord de l’employeur, selon le rapport de la Qatar News Agency.
Lors du recrutement de travailleurs pour mettre en œuvre des contrats gouvernementaux ou quasi-gouvernementaux, il doit être pris en compte de ne pas leur accorder de changement d’employeur sans le consentement de l’employeur jusqu’à l’expiration de la durée de ces contrats et de lier le visa au contrat. Ils ont également exigé une juste compensation pour les coûts que l’entreprise encourait pour le travailleur.
Dans ses recommandations, le Conseil de la Choura a appelé à lutter contre le phénomène des travailleurs illégaux en établissant le mécanisme approprié et en modifiant leur statut conformément à la loi. Il a également demandé la mise en place de procédures appropriées pour déterminer le statut du travailleur dont la demande de transfert n’a pas été acceptée, et l’employeur d’origine exprime son refus de rétablir le travailleur. Le ministère de l’Intérieur devrait mettre en place le mécanisme approprié pour que l’employeur du travailleur soit informé trois jours avant sa date de départ par SMS ou via l’application Metrash2.
Les recommandations incluaient également un accent sur la détermination de la durée du contrat signé par l’employeur et le travailleur, et l’interdiction pour le travailleur de demander un changement d’employeur pendant la durée du contrat, qui ne devrait pas excéder deux ans, sauf s’il existe des raisons justifiant cette. Ceci ou avec le consentement de l’employeur.
Les recommandations comprenaient également l’augmentation du pourcentage de travailleurs qui ne sont pas autorisés à voyager sans l’autorisation de l’employeur de 5% à 10%, car il existe des petites et moyennes entreprises et des entreprises avec un nombre “très limité” de travailleurs, ajoute le rapport. .
Le Conseil de la Choura a également recommandé la formation d’un comité permanent au sein du Ministère du développement administratif, du travail et des affaires sociales pour statuer sur toutes les demandes de transfert de parrainage, à condition que le comité comprenne parmi ses membres des représentants de la Chambre du Qatar et du Ministère de l’intérieur.

READ  Comment le camembert français traditionnel est-il fabriqué avec du lait cru

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x