L’amour des talibans pour le cricket et le dilemme de la Cour pénale internationale

Le groupe armé a fait quelques concessions et a mis tout son poids derrière l’équipe de cricket afghane, laissant le Conseil international de cricket dans une position délicate.

L’équipe nationale afghane de cricket a eu la chance de participer à la Coupe du monde T20 qui se déroule actuellement aux Émirats arabes unis. La prochaine fois, l’équipe de 11 membres pourrait ne pas être en mesure de participer à un match d’une telle envergure, car le Conseil international de cricket (ICC) n’a pas encore décidé de suspendre l’adhésion de l’équipe afghane ou de l’autoriser à jouer.

Raison? La Cour pénale internationale – l’organe directeur mondial du cricket – ne reconnaît pas les talibans comme le pouvoir légitime en Afghanistan.

Une source de l’Afghanistan Cricket Board a déclaré TRT Monde Que parce que l’ICC avait rédigé le calendrier de la Coupe du monde T20 avant que les talibans ne prennent Kaboul le 15 août, ils ne pouvaient pas exclure l’équipe à la dernière minute.

Les talibans avaient également un os à ramasser avec la Cour pénale internationale. Ils voulaient que le conseil d’administration remplace le drapeau afghan par le sien, et ils ont demandé des changements à l’hymne national du pays.

“Ils voulaient que les joueurs chantent l’hymne national sans musique”, a déclaré le responsable du conseil de cricket, qui a demandé à ne pas être nommé.

Les deux parties ont finalement résolu leurs différends, permettant à l’équipe nationale afghane de participer au tournoi.

“Pour la CPI, ce n’était pas un choix facile de limoger l’équipe afghane à la dernière minute. Ils ont dû mettre leur politique de côté. Ils savaient qu’ils allaient perdre des dizaines de milliers de téléspectateurs et des centaines de spectateurs en direct qui aiment regardez le monde. » – Des joueurs de cricket afghans célèbres tels que Rashid Khan et Muhammad jouent le Prophète et Mujib Zadran.

READ  Qatar 2022: la Corée du Nord se retire des éliminatoires de la Coupe du monde de l'année prochaine | actualités du football

Pour les talibans, permettre à l’équipe de participer au championnat du monde T20 était conforme aux tentatives du groupe de légitimer leur domination aux yeux du monde.

Quelques semaines avant le début des matches de la Coupe du monde, il y avait des spéculations selon lesquelles les talibans pourraient interdire à l’équipe de cricket de jouer dans le royaume riche en pétrole.

Mais ces craintes se sont apaisées le 6 octobre, lorsque le ministère qatari des Affaires étrangères, à la demande du gouvernement intérimaire taliban, a autorisé l’équipe nationale afghane à participer à un camp d’entraînement avant la Coupe du monde. Les Afghans se sont réjouis à l’intérieur et à l’extérieur de leur patrie.

L’équipe nationale afghane est désormais dans le groupe B de la Coupe du monde avec le Pakistan, l’Inde, la Nouvelle-Zélande, l’Écosse et la Namibie. Sa première victoire sur l’Ecosse le 25 octobre a déclenché d’énormes célébrations en Afghanistan, qui contrastaient fortement avec l’incertitude générale du pays.

Au cours de la phase initiale, l’équipe s’est montrée prometteuse, remportant deux matches sur quatre et s’avérant ainsi un facteur d’unification dans une société afghane profondément fragmentée. Des dirigeants talibans, d’anciens responsables gouvernementaux et plusieurs hommes politiques – dont d’anciens présidents – ont félicité l’équipe. L’espace d’un instant, les célébrations à travers le pays brouillent les lignes de divisions idéologiques.

C’est d’autant plus impressionnant que le cricket professionnel en Afghanistan est un phénomène relativement récent. Il est principalement apparu dans les camps de réfugiés du Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan au milieu des années 1990. Au cours des deux dernières décennies, le cricket a connu de nombreux progrès et est aujourd’hui le sport le plus populaire du pays.

READ  Le Baptiste n'échoue pas en France

La première victoire de l’Afghanistan sur l’Écosse le 25 octobre a déclenché d’énormes célébrations en Afghanistan, qui contrastaient fortement avec l’incertitude générale du pays. (AFP)

Sport sans femmes

Ce n’était pas toujours une route facile. Pendant le règne des talibans de 1996 à 2001, le sport masculin était strictement contrôlé en Afghanistan, tandis que les femmes étaient complètement interdites de tout sport. De plus, les talibans ont exigé des athlètes qu’ils portent des vêtements “appropriés” et des jeux interdits aux heures de prière.

Aujourd’hui, cependant, les talibans disent que les choses sont différentes. Nizar Mohamed Motamen, l’actuel président du Comité national olympique, a déclaré que le groupe TRT Monde Qu’aucun sport n’est actuellement interdit en Afghanistan.

Actuellement, il existe 52 fédérations sportives affiliées au Comité olympique dans le pays, composées de différents sports. Pas même un seul sport n’est interdit. Toutes les associations sont actives et opérationnelles.

Mutamin a souligné que les divers sports pratiqués au cours des vingt dernières années seraient pratiqués sous les talibans – à l’exception des femmes.

“Nous respectons les règles et règlements du Comité international olympique et sommes prêts à travailler avec eux.”

Ensuite, il y avait la question du conflit international. Avant que le cricket ne devienne un jeu populaire en Afghanistan, il était traité comme un sport pakistanais.

“Après mon arrivée en Afghanistan (du Pakistan) en 2001, peu de gens à Kaboul connaissaient bien le cricket. Les gens pensaient que c’était un jeu pakistanais”, a déclaré l’ancien joueur de cricket afghan Rais Ahmadzai. TRT Monde. Ahmadzai est actuellement l’entraîneur-chef de l’équipe de cricket d’Afghanistan U19.

Cette perception a changé après que l’équipe de cricket afghane a réalisé des réalisations internationales. “Le cricket est alors devenu le sport numéro un le plus populaire”, a ajouté Ahmadzai.

Fait intéressant, pendant le premier régime taliban en Afghanistan, l’équipe nationale de cricket s’est rendue au Pakistan lors de son tout premier voyage à l’étranger. Cet événement a ouvert la voie à l’Afghanistan Cricket Association (actuellement l’Afghanistan Cricket Council) pour s’engager avec l’Asian Cricket Council.

La Fédération afghane de cricket a été fondée en 1995 par des joueurs afghans et a été reconnue par le Comité olympique taliban. Cependant, la reconnaissance a d’abord été refusée car les responsables du Comité olympique considéraient le cricket comme un jeu pakistanais.

À cette époque, le gouvernement taliban n’avait pas de budget pour le sport. En conséquence, les joueurs de cricket et les dirigeants afghans ont recherché des fonds auprès de diverses ambassades et revendeurs. Ainsi, ce sont les gens ordinaires qui ont joué un rôle plus important dans la promotion du jeu que les gouvernements afghans précédents.

“Au départ, nous n’avions aucun soutien du gouvernement, et il n’y avait pas de stades et d’académies de sport dans le pays”, a expliqué l’ancien joueur de cricket national Ahmadzai.

“Ce sont les efforts des joueurs de cricket et la direction de la fédération de cricket à l’époque qui ont contribué à la croissance du cricket en Afghanistan.”

Ensuite, il y a l’épineuse question des femmes et des talibans. L’adhésion de la nation au Comité international olympique a été suspendue en 1999 parce qu’elle n’incluait aucun sport féminin. Cela était dû à l’interdiction générale des talibans sur les femmes dans l’athlétisme. L’Afghanistan a ensuite été banni des Jeux d’été de 2000 à Sydney.

Aujourd’hui, les talibans affirment leur attachement au jeu national du cricket. Un membre éminent des talibans, Anas Haqqani, a été parmi les premiers à se rendre à Kaboul depuis Doha, au Qatar, après que les talibans ont pris le contrôle de la capitale. Lors de ses premières rencontres à Kaboul, il a rencontré des joueurs de cricket nationaux afghans et leur a donné des assurances sur la sécurité et un soutien continu.

Rais Ahmadzai, un ancien joueur de cricket, affirme qu’ils n’ont rencontré aucun problème après la chute du gouvernement précédent. Ils (les talibans) ont rassuré les joueurs de cricket. Il n’y a donc pas encore de problème.”

“Pendant le nouveau gouvernement, l’équipe de cricket U19 s’est rendue au Bangladesh et a remporté le match”, a-t-il déclaré.

Ahmadzai a également déclaré que le Cricket Board, l’organe directeur officiel du cricket en Afghanistan, n’avait reçu aucune communication suggérant une ingérence des talibans dans le cricket.

Nassib Khan Zadran, PDG du Cricket Board, a déclaré : TRT Monde Le gouvernement taliban a apporté le soutien nécessaire à l’équipe du pays.

Zadran dit que l’équipe nationale de cricket aurait raté la Coupe du monde T20 si le nouveau gouvernement n’avait pas facilité leur voyage au Qatar.

Le directeur des médias du conseil d’administration, Abdullah Khan Paktani, a déclaré que le gouvernement taliban a soutenu le conseil d’administration dans la mise en œuvre des exigences du Conseil international de cricket pour participer à la Coupe du monde. “L’Emirat islamique d’Afghanistan a jusqu’à présent respecté le principe de séparation du sport de la politique”, a-t-il déclaré.

L’entraîneur de l’équipe de cricket U19 a déclaré que les joueurs de cricket ont réalisé des réalisations exceptionnelles dans diverses catégories et que, par conséquent, « le cricket devrait être soutenu ».

“Personne ne devrait avoir de problème avec ce sport”, a-t-il déclaré. “Il serait sage d’accorder plus d’attention à ce sport.”

Source : TRT Monde

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x