L’Allemagne, la France et l’Italie ont accueilli 3,8 millions d’enfants apatrides selon Eurostat

Le fournisseur de données de l’Union européenne, Eurostat, a révélé qu’environ 6,5 millions ou huit pour cent de tous les enfants dans les États membres de l’Europe n’ont pas la nationalité du pays en question.

En outre, les données d’Eurostat montrent que le pays avec le plus grand nombre d’enfants non-ressortissants est l’Allemagne, avec 1,7 million ou 26 % de cette catégorie dans tous les États membres de l’UE, suivie de la France avec 1,1 million à 16 %. L’Espagne avec 14% (0,9 million).

Cela signifie que près de trois enfants sur quatre résidant dans un État membre apatride de l’UE en 2020 vivaient dans l’un de ces quatre pays, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Les autres pays d’accueil des mineurs apatrides sont le Luxembourg (48 pour cent du nombre total d’enfants du pays), l’Autriche (19 pour cent), Malte (15 pour cent), la Grèce (13 pour cent) et Chypre (12 pour cent).

D’autre part, les États membres ayant les taux les plus bas d’enfants non-ressortissants résidant dans le pays sont la Lituanie, la Lettonie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Bulgarie, la Roumanie et la Croatie. Chacun de ces pays compte moins de quatre pour cent du nombre total d’enfants dans les pays respectifs.

Auparavant, les données d’Eurostat montraient que plus de 211 000 enfants de moins de 15 ans ont reçu leur premier permis de séjour dans les États membres de l’UE en 2020. Environ 68 % de ces permis ont été délivrés pour des raisons liées à la formation de la famille et au regroupement familial, suivis de 96 000 permis. pour les enfants a été délivré pour des raisons telles que la protection internationale, tandis que 4000 ont été délivrés pour des raisons d’éducation.

READ  Les sauveteurs se bousculent pour retrouver un béluga dans la Seine, France

En outre, l’Allemagne est à nouveau en tête du classement, affichant un pourcentage légèrement plus élevé de premiers permis de séjour délivrés à des enfants que l’Espagne, environ 44 000 ou 31 % de tous les permis délivrés en 2020 pour les enfants de moins de 15 ans, à peine 600 de plus que l’Espagne. L’Italie se classait troisième avec 31 500 permis, soit 23 % du total, et la Suède occupait le quatrième rang, avec 20 800 permis, soit 15 %.

À l’autre extrémité de l’échelle, les pays qui ont délivré les permis les plus bas pour les mineurs de moins de 15 ans dans l’UE en 2020 sont la Suisse (127), l’Irlande (167), la France, la Lituanie (179) et la Croatie (363).

Les données d’Eurostat montrent également que la proportion de 100 000 enfants de moins de 15 ans titulaires d’un permis dans les États membres de l’UE est de 386, la proportion la plus élevée étant enregistrée en Suède (1 136 pour 100 000 mineurs âgés de 15 ans et moins) et en Slovénie (1 109 ), au Luxembourg (943) et Portugal (893). En revanche, le ratio le plus faible de premiers permis de séjour pour 100 000 enfants a été enregistré en Irlande, avec 17 d’entre eux.

En outre, les cinq principaux permis de citoyenneté pour mineurs ont été accordés par l’Asie (66 562), correspondant à 32 % du total, suivie de l’Afrique avec 27 % (57 613) et de l’Europe (51 023 – 24 %).

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x