L’accord sur le permis de conduire apporte un soulagement aux Britanniques vivant en France | La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne

Les autorités françaises et britanniques sont parvenues à un accord sur la reconnaissance des permis de conduire britanniques en France, supprimant une source majeure d’anxiété post-Brexit pour des milliers de citoyens britanniques qui craignent de se retrouver sans permis valide.

Paris a annoncé à la fin de l’année dernière que bien que les visiteurs puissent continuer à utiliser des licences britanniques pendant de courtes périodes après la période de transition du Brexit, les résidents devront demander à échanger leurs licences contre une licence française avant le 31 décembre 2021, ou passer un test de français.

Cependant, les candidatures des personnes postulant depuis janvier ont été systématiquement rejetées par le nouveau site de licence français, l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés), au motif qu’il n’existe toujours pas d’accord de licence réciproque entre le Royaume-Uni et la France.

Le problème a été exacerbé par une charge administrative surchargée dans les centres de Nantes et de Paris qui géraient les précédents échanges de licences sur papier, mais se sont retrouvés embourbés dans plus de 100 000 demandes en 2018 dans la perspective d’un Brexit sans accord.

Des centaines de Britanniques, dont beaucoup vivent en France rurale avec peu de transports en commun et dépendent de leur voiture pour travailler, se retrouvent avec des permis qui auraient expiré dans quelques mois ou l’avaient déjà été, mais sont incapables de commencer le processus de remplacement eux.

Conduire en France sans permis valide peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 € (12 879 £), tandis que passer un examen de conduite en français au lieu d’échanger des permis nécessite des cours obligatoires et un examen théorique pour un coût total d’environ 1 800 €.

READ  Le Syndicat des ingénieurs syriens élit de nouveaux membres du conseil d'administration

L’ambassade britannique à Paris a annoncé jeudi soir que Accord trouvé Entre les deux gouvernements sous lesquels la France reconnaît les permis de conduire britanniques délivrés avant le 1er janvier 2021 tant qu’ils sont en vigueur.

Les licences britanniques qui ont expiré ou sont sur le point d’expirer pourront être remplacées dans le cadre d’un nouveau système qui devrait entrer en vigueur dans les prochaines semaines, le « certificat d’échange » officiel étant utilisé comme licence française jusqu’à la nouvelle licence. arrive.

Le communiqué indique que les permis de conduire britanniques délivrés après le 1er janvier 2021 resteront valables jusqu’à un an à compter de la date de délivrance du nouveau permis de séjour post-Brexit.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x