La France saisit un navire visé par les sanctions américaines contre la Russie

La France saisit un navire visé par les sanctions américaines contre la Russie

La France a saisi samedi un cargo à moteur dans la Manche qui, selon Washington, est lié au fils d’un ancien chef des services de renseignement russes, dans l’une des premières manifestations visibles de sanctions occidentales contre Moscou pour son invasion de l’Ukraine.

Le capitaine Véronique Magnin de la Région maritime française a déclaré à Reuters que le « leader balte » se dirigeait vers Saint-Pétersbourg mais a été détourné vers le port de Boulogne-sur-Mer dans le nord de la France entre 3h et 4h du matin (02h00-03h00 GMT).

Démarrez votre entreprise FOX en cliquant ici

Il a ajouté que le navire était « fortement suspecté d’être lié aux intérêts russes visés par les sanctions ».

Le Trésor américain a imposé des sanctions d’embargo sur le navire car, selon le Trésor, il appartient à une filiale du prêteur russe Promsvyazbank, l’une des entités russes touchées par les sanctions américaines.

Le cargo russe Baltic Leader est vu après avoir été détourné pour avoir prétendument violé les sanctions de l’UE contre Moscou au sujet de l’invasion de l’Ukraine, dans le port de Boulogne-sur-Mer, France, le 26 février 2022. REUTERS/Pascal Rossignol (Reuters/Pascal Rossignol/Photo Reuters)

Le PDG de la banque, Pyotr Fradkov, est le fils de Mikhail Fradkov, l’ancien chef du service russe de renseignement extérieur, qui a également été Premier ministre sous le président russe Vladimir Poutine. Peter Fradkov lui-même a été inclus dans la dernière série de sanctions américaines.

La Russie envahit l’Ukraine : mises à jour en direct

Promsvyazbank, dans un commentaire envoyé à Reuters, a déclaré que sa succursale ne possédait plus Baltic Leader et qu’une autre entité l’avait achetée avant l’imposition des sanctions.

READ  Les dépenses gratuites de Johnson font face à une catastrophe économique s'il licencie Sunak

Magnin, porte-parole de la préfecture maritime, a déclaré que les douaniers procédaient à des inspections et que l’équipage du navire était « coopératif ».

Le cargo russe Baltic Leader aurait été détourné pour avoir prétendument violé les sanctions de l’Union européenne contre Moscou pour son invasion de l’Ukraine. Photographie : Pascal Rossignol/Reuters (Reuters/Pascal Rossignol/Photo Reuters)

L’ambassade a déclaré dans un communiqué envoyé à Reuters que l’ambassade de Russie à Paris enverrait une note de protestation au ministère français des Affaires étrangères concernant la saisie.

Les États-Unis, le Canada et leurs alliés européens ont décidé d’interdire « certaines » banques russes à Swift

L’ambassade a également déclaré que l’équipage du navire était autorisé à débarquer et à se déplacer librement dans le port.

Un photographe de Reuters au port a déclaré que le navire était amarré à quai.

Le cargo russe Baltic Leader dans le port de Boulogne-sur-Mer, France, le 26 février 2022. REUTERS/Pascal Rossignol (Reuters/Pascal Rossignol/Photo Reuters)

Les États-Unis, l’Union européenne et d’autres pays occidentaux ont imposé cette semaine de nouvelles sanctions financières et commerciales de grande envergure à la Russie après l’envoi de forces militaires en Ukraine voisine.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR FOX BUSINESS

Le Trésor américain a déclaré que Promsviazbank faisait l’objet de sanctions « pour avoir agi ou agi dans les secteurs de la défense, de l’équipement et des services financiers connexes de l’économie de la Fédération de Russie ». Il a également été visé par des sanctions de l’Union européenne.

(Production : Pascal Rossignol, Ardi Napolitano)

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x