La Chambre de commerce du Qatar et l’Organisation islamique pour la sécurité alimentaire examinent les moyens d’améliorer les relations de coopération

La Chambre de commerce du Qatar et l’Organisation islamique pour la sécurité alimentaire examinent les moyens d’améliorer les relations de coopération

Des responsables de la Chambre du Qatar et de l’Organisation islamique pour la sécurité alimentaire (IFOS) ont tenu, mercredi, une réunion dans le but de renforcer la coopération entre les deux institutions.
Le membre du conseil d’administration de la Chambre du Qatar, Mohammed bin Ahmed Al-Obaidli, président du comité de la sécurité alimentaire de la Chambre, et le professeur Yrian Pedoulet, directeur général de l’IFOS, ont également discuté des moyens de renforcer les investissements mutuels dans les secteurs agricole et alimentaire du secteur privé qatari. et ses homologues dans les 36 pays musulmans membres de l’IFOS.
Al-Obaidli a souligné l’importance de consolider la coopération entre les pays islamiques dans le domaine de la sécurité alimentaire, soulignant la nécessité pour les économies islamiques de s’ouvrir à la communauté internationale et de construire des relations solides dans l’agriculture et les industries alimentaires qui permettent au secteur privé de jouer un rôle rôle important. Dans l’amélioration de la sécurité alimentaire dans les pays islamiques.
Il a également souligné l’importance d’avoir un accord général réglementant la coopération entre les différentes parties pour renforcer les échanges commerciaux et d’investissement dans le domaine de la sécurité alimentaire, notant la nécessité de soutenir les investissements agricoles et d’aider les producteurs dans le processus de commercialisation.
Bidolet a salué le développement du secteur de la sécurité alimentaire au Qatar, notant que l’IFOS cherche à renforcer les relations de coopération avec la Chambre du Qatar pour encourager les investisseurs qataris à investir dans les industries alimentaires des États membres.
Il a déclaré que l’IFOS vise à fournir une expertise et des connaissances techniques aux États membres dans divers aspects de l’agriculture durable, du développement rural, de la sécurité alimentaire et de la biotechnologie.
L’IFOS évalue et surveille également la situation de la sécurité alimentaire dans les États membres afin d’identifier les urgences et de fournir des filets de sécurité sociale et une aide humanitaire par le biais des réserves de sécurité alimentaire.
Pedoulet a également déclaré que l’IFOS cherche à coordonner, formuler et mettre en œuvre des politiques agricoles communes, telles que l’échange et le transfert de technologies appropriées et de systèmes publics de gestion des aliments.
Il a ajouté que l’IFOS aborde également les problèmes posés par la désertification, la déforestation, l’érosion et la salinité, et mobilise et gère les ressources financières et agricoles pour améliorer la sécurité alimentaire.

READ  Le Qatar cible 25% des transports publics électriques d'ici 2022: USQBC

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x