La capitale vietnamienne accélère les tests après avoir étendu les restrictions COVID-19

La capitale vietnamienne accélère les tests après avoir étendu les restrictions COVID-19

La capitale vietnamienne accélère les tests après avoir étendu les restrictions COVID-19

06 septembre 2021 – 10:14

Un agent de santé vérifie la température d’un motocycliste à un poste de contrôle pendant le premier jour d’un confinement prolongé à Hanoï, au Vietnam, le 6 septembre 2021. REUTERS/Stringer

HANOI (Reuters) – La capitale vietnamienne a prolongé lundi les restrictions COVID-19 de deux semaines supplémentaires, alors que les autorités ont lancé un plan pour tester jusqu’à 1,5 million de personnes pour le coronavirus dans les zones à haut risque de la capitale pour contenir un nombre croissant de infections.

Le pays d’Asie du Sud-Est a réussi à lutter contre le virus dans la plupart des cas d’épidémie, mais la forme delta virulente s’est avérée plus difficile ces derniers mois.

Hanoï, qui a ordonné aux gens de rester chez eux et a interrompu toutes les activités non essentielles depuis juillet, a désormais divisé la ville en zones “rouge”, “orange” et “verte” en fonction des risques d’infection.

“En conséquence, les personnes dans les zones rouges devraient s’abriter sur place et une personne de chaque foyer y sera testée trois fois par semaine”, a déclaré un communiqué des autorités de la ville, ajoutant que dans d’autres régions, les gens seraient testés tous les cinq à sept jours.

Des images publiées sur les réseaux sociaux et les médias ont montré que les barrières, lundi, séparaient les zones rouges des autres zones.

Les autorités de Hanoï prévoient de collecter jusqu’à 1,5 million d’échantillons de test la semaine prochaine. Le gouvernement tient à empêcher l’épidémie d’atteindre l’intensité observée à Ho Chi Minh-Ville.

READ  La société informatique française ATOS rachète trois autres sociétés, enregistrant une baisse des ventes au premier trimestre | Reuters | Affaires

Dans le Southern Business Center, les gens ont été encouragés à se tester avec des kits d’antigènes COVID-19 après que les services de santé aient été débordés.

Les données officielles ont montré que Hanoï signalait en moyenne 50 cas par jour et avait enregistré plus de 4 000 cas depuis le début de la pandémie.

Bien que les chiffres restent faibles, les autorités sont prudentes après que la variable delta a contribué à augmenter les infections à travers le pays à plus de 524 000 cas.

Un tiers des 8 millions d’habitants de Hanoi ont été entièrement vaccinés, et le ministère de la Santé de la capitale et de Ho Chi Minh-Ville a appelé dimanche à ce que tous les résidents adultes soient vaccinés avec au moins une dose d’ici le 15 septembre.

Le Vietnam a l’un des taux de vaccination contre le coronavirus les plus bas de la région, avec seulement 3,3% de ses 98 millions d’habitants ayant été vaccinés, et 15,4% avec une seule injection.

Lire aussi

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved