La 7e Conférence de Doha sur la finance islamique appelle à l’expansion des plateformes de paiement électronique

La 7e Conférence de Doha sur la finance islamique appelle à l’expansion des plateformes de paiement électronique

Les participants à la septième Conférence de Doha sur la finance islamique ont souligné hier l’importance de l’expansion des plateformes de paiement en ligne, telles que les sites Web «Qatar Hukoomi» et «Qatar Airways».
Le deuxième jour de la conférence, les participants ont souligné la nécessité de fixer des conditions aux activités de commerce électronique, en particulier celles liées à l’alimentation, et d’imposer davantage de contrôle par les autorités compétentes pour garantir la sécurité des consommateurs et maintenir leur santé, en plus à promulguer des sanctions appropriées pour les contrevenants à la législation relative à la pratique du commerce électronique dans le pays, Et à lancer des campagnes médiatiques et des séminaires sur les différents médias pour présenter les droits et devoirs de toute personne qui pratique le commerce électronique dans le pays.
Le deuxième jour de la conférence a abordé le thème de «l’économie du monde virtuel» lorsque la crise des coronavirus est apparue et que des restrictions de distanciation sociale ont été imposées. Les participants ont passé en revue la tendance mondiale vers des environnements virtuels plus sûrs pour les activités économiques, et les entreprises de technologie numérique ont bénéficié de cette approche et se sont transformées en une révolution accélérée du commerce électronique et des applications électroniques, pour former un modèle important et prometteur de l’économie.
L’axe a passé en revue les modèles de l’économie de ce monde virtuel à travers les expériences des propriétaires de ces projets et discuté des contrôles légaux et juridiques les plus importants qui régissent les relations avec ce monde, puis a présenté une vision prospective de l’avenir de cet important. section. La session était animée par le Dr Nayef bin Nahar Al-Shammari, directeur du Centre Ibn Khaldun pour les sciences humaines et sociales de l’Université du Qatar.
Professeur de jurisprudence à l’Université du Qatar, le professeur Saad Eddin Dadash, a mis en lumière les contrôles juridiques des économies du monde virtuel, soulignant la nécessité de resserrer les contrôles de la charia sur les activités commerciales et la vente via des sites Web dans le pays afin de garantir que les les transactions sont évitées.

READ  Whatsapp retarde le lancement des fonctionnalités de mise à jour de l'entreprise après une réaction de confidentialité

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved