Connect with us

Hi, what are you looking for?

Economy

G7 2023 : principaux points à retenir | Groupe Brunswick

G7 2023 : principaux points à retenir |  Groupe Brunswick

G7

La présidence japonaise du G7 a contribué à restaurer le rôle du groupe en tant qu’organe de coordination des affaires mondiales, offrant une alternative plus intelligente aux grandes institutions multilatérales où les divisions entravent le progrès (par exemple, le G20 ou les Nations Unies). Les membres se sont réunis derrière une position de compromis « sans risque » envers la Chine qui donne la priorité à la sécurité économique tout en évitant la séparation « Occident contre le reste » que les membres européens et la Grande-Bretagne concernés considèrent comme trop coûteuse politiquement et financièrement. En convenant d’une position unifiée sur une série de questions, les pays du G7 seront mieux placés pour défendre leurs points de vue dans des forums avec des pays non occidentaux tels que le G20 en septembre.

Chine

La déclaration adhère à un intérêt sans précédent pour la Chine tout en essayant de maintenir une position unifiée et équilibrée qui met l’accent sur la concurrence, la rivalité et le partenariat. Le communiqué final suggère un compromis « de réduction des risques », les pays européens acceptant le langage de limiter le transfert de technologie de pointe vers la Chine (voir ci-dessous) en échange d’un rejet explicite des politiques de découplage. Cet alignement peut affaiblir les tentatives de Pékin de dépeindre les États-Unis comme erratiques ou trop agressifs. Mais les divisions internes demeurent. La France et l’Allemagne restent opposées aux positions plus dures des États-Unis et du Japon, Paris en particulier craignant que l’approche de Washington ne soit en partie motivée par des facteurs politiques nationaux.

READ  L'Argentine appelle le Qatar à arrêter un haut responsable iranien accusé d'avoir attaqué un centre juif

Les divergences sur la politique du G7 en Chine sont les plus fortes à propos de Taïwan. La présidence japonaise a été largement incapable de durcir le langage sur les relations inter-détroit, que les membres de l’UE considèrent toujours comme une priorité moindre. L’ouverture d’un bureau séparé de l’OTAN au Japon pourrait amplifier ces divergences et précipiter les accusations d’expansion provocatrice de Pékin.

Russie

Le G7 a souligné son soutien continu à l’Ukraine (« aussi longtemps qu’il le faudra »), avec la présence du président ukrainien Volodymyr Zelensky et la décision conjointe d’autoriser la fourniture d’avions de chasse F-16 signalant clairement la Russie (et la Chine) à la conception unifiée du groupe. Les sanctions contre Moscou ont été renforcées et étendues, avec de nouvelles restrictions sur le commerce des diamants russes et davantage de pressions sur les succursales de pays tiers des banques russes utilisées pour échapper à ces mesures. Bien qu’elle n’ait pas abouti, la proposition américaine d’interdiction complète des exportations indiquait le cours de la politique future.

Les entreprises situées dans les pays du G7 mais ayant des opérations en Russie devraient suivre ces développements de près alors que Moscou commence à riposter contre les actions occidentales. En particulier, le onzième paquet de sanctions de l’UE pourrait amener la Russie à riposter par la confiscation d’actifs ou la vente forcée à des prix réduits.

Sécurité Economique

Une déclaration distincte sur la sécurité économique souligne l’importance du sujet pour le G7, en particulier le Japon. Mais la plupart des membres craignaient que les mesures de contrôle des exportations proposées par les États-Unis n’isolent le G-7 sur le plan international et ne le présentent comme introverti et hostile à Pékin : l’opposition du Japon à certaines règles sur les capitaux sortants reflète son désir constant de s’engager et d’agir comme un pont de sortes. A Pékin, du moins en matière économique. Bien que la Chine ne soit pas nommée dans les déclarations sur la coercition économique, les États-Unis ont néanmoins pu inclure un libellé reconnaissant le « rôle central des régimes multilatéraux de contrôle des exportations » pour les technologies de pointe.

READ  SA est le premier importateur de champagne français en Afrique, 1 million de bouteilles en 2021

sécurité physique

La position symbolique d’Hiroshima a permis au Japon de se concentrer sur la politique de désarmement nucléaire, bien que l’absence de progrès significatifs indique que l’environnement de sécurité actuel n’est pas adapté au désarmement nucléaire étant donné le mépris des principales parties pour les accords internationaux (comme la Russie et la Corée du Nord). La présence du président Zelensky a clairement démontré la relation entre la sécurité européenne et asiatique, mais les discussions sur une fin négociée du conflit reflètent une inquiétude particulière parmi les membres du G7 quant à un soutien continu sans gains ukrainiens majeurs.

Sud global

L’engagement avec les non-membres du G7 est devenu une priorité majeure alors que le groupe tente de maintenir sa centralité dans un monde de plus en plus multipolaire. Cela reflète une déclaration collective avec les pays non partenaires du G7 sur la sécurité alimentaire, des offres concrètes aux pays émergents sur les minerais et l’énergie, et des propositions pour une meilleure représentation de l’Afrique au G20. Alors que l’on espère que la participation changera les positions de certains pays non alignés sur la Russie, l’absence de tentatives d’amener des invités (comme l’Inde) à une déclaration sur l’Ukraine reflète la démission du G7 sur la question.

Économie

Le financement du climat et du développement est devenu une priorité essentielle, d’autant plus qu’il est de plus en plus perçu comme un vecteur de concurrence avec la Chine et la Russie. Cela a conduit à une plus grande cohésion du G7 sur des propositions clés telles que la mobilisation conjointe de 100 milliards de dollars par an dans le financement climatique d’ici 2025, en particulier avant le sommet de juin en France pour un nouveau pacte financier mondial et une multitude de réunions liées au climat dans le automne (y compris l’Assemblée générale des Nations Unies et le Sommet africain sur le climat en septembre, les réunions FMI/Banque mondiale en octobre et la COP 28 et le Forum de Paris sur la paix en novembre). Le G-7 devra réussir à tirer parti de sa solidité financière tout en sensibilisant à ses actions s’il veut recevoir des récompenses des pays du Sud pour leur participation.

READ  La Havane annonce des coupures de courant et annule le carnaval alors que la crise s'aggrave
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tech

C’est enfin là ! La conférence mondiale annuelle des développeurs d’Apple débutera lundi avec le discours d’ouverture traditionnel à 10h00 PST. Lors de cet...

Tech

F-Zero GX (Dauphin) sur Steam Deck (image: Via Twitter) Valve vient de sortir le Steam Deck – un nouvel ordinateur portable de jeu. Il...

Tech

Parallèlement à la mise à niveau de la puce A15 et plus encore, l’iPhone SE bénéficie d’une amélioration de la batterie par rapport à...

International

Antony Blinken, secrétaire d’État américain, a été vivement critiqué pour son manque d’engagement en faveur d’un cessez-le-feu au Proche-Orient malgré les demandes de milliers...

Copyright © 2020 ZoxPress Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.