Empêcher le chef de l’opposition pakistanaise de quitter le pays

Empêcher le chef de l’opposition pakistanaise de quitter le pays

Un porte-parole de son parti a déclaré que le chef de l’opposition pakistanaise malade, accusé de corruption, avait été ramené samedi à l’aéroport international de Lahore et empêché de quitter le pays.

Maryam Aurangzeb, porte-parole du parti, a déclaré que Shahbaz Sharif, chef du bloc de l’opposition à la Chambre des représentants et à la Ligue musulmane pakistanaise, n’était pas autorisé à monter à bord de l’avion de Qatar Airways à destination de Londres.

Elle a déclaré que les fonctionnaires de l’immigration à l’aéroport ont déclaré que le nom de Sharif était toujours “sur la liste noire”, de sorte qu’il ne pouvait pas partir.

Vendredi, la Haute Cour de Lahore a décidé que Sharif pouvait quitter le Pakistan et rester à l’étranger pour se faire soigner jusqu’au début du mois de juillet. Le tribunal avait donné suite à une pétition de Sharif, qui affirmait qu’en tant que survivant du cancer, il avait maintenant besoin d’un traitement en dehors du Pakistan.

L’ordonnance du tribunal a suscité des critiques de la part du gouvernement du Premier ministre Imran Khan, qui a déclaré qu’il envisagerait des options juridiques pour empêcher Sharif de partir. Le ministre de l’Information Fouad Choudhury a déclaré que le gouvernement n’avait reçu aucune demande de Sharif ou de son parti exigeant qu’il soit retiré de la liste noire.

Sharif fait face à des accusations de corruption dans trois affaires judiciaires distinctes. Il dirige le parti de la Ligue musulmane pakistanaise auquel appartient son frère après que Nawaz Sharif, qui a été Premier ministre à trois reprises, ait été démis de ses fonctions.

READ  Plus de trois millions de doses du vaccin Covid-19 ont été administrées au Qatar

L’ancien Premier ministre et Sheikh Sharif, condamné pour corruption, vit en exil à Londres. Il a été libéré de prison en 2019 sous caution pour recevoir des soins médicaux à l’étranger, mais il n’est jamais rentré chez lui.

Shahbaz Sharif a été libéré sous caution le mois dernier sur décision du tribunal, près de sept mois après avoir été arrêté par l’Autorité anti-greffe pour son implication présumée dans le blanchiment d’argent.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x