Des pêcheurs français menacent de fermer le tunnel sous la Manche et les ports pour protester contre les permis de pêche

Un article publié jeudi par un groupe Facebook de pêcheurs a annoncé qu’ils fermeraient les ferries à Saint Malo, Calais et Oysterham “pour dénoncer les termes de l’accord sur le Brexit et leurs conséquences pour les pêcheurs”.

Le responsable de l’association des pêcheurs a indiqué à CNN que la manifestation commencerait à 13h00 heure locale à Ouistreham et que 15 bateaux fermeraient le port de la zone. Il a déclaré que les autres groupes fermeraient deux autres zones.

Les pêcheurs ont déclaré avoir envoyé un “avertissement” pour exiger que le Royaume-Uni obtienne rapidement des licences de pêche après le Brexit.

“Nous ne voulons pas de cadeaux, nous voulons juste récupérer nos licences. Le Royaume-Uni doit s’en tenir à un accord post-Brexit. De nombreux pêcheurs sont encore dans l’ignorance”, a déclaré Gérard Rometty, président de la Commission nationale des pêches maritimes. Selon la filiale de CNN BFMTV.

La France convoque en justice le capitaine d'un bateau de pêche britannique capturé alors que le Royaume-Uni avertit qu'il peut jouer à ce

Le syndicat des pêcheurs a déclaré lors d’une conférence de presse en ligne qu’un grand nombre de véhicules seraient utilisés pour bloquer l’accès au tunnel Eurotun, qui est utilisé pour transporter des marchandises par chemin de fer entre la Grande-Bretagne et la France, selon Reuters.

Le gouvernement britannique a répondu jeudi, se disant “déçu” par les menaces de protestations des pêcheurs français.

Un porte-parole de Downing Street a déclaré: “Nous attendons des autorités françaises qu’elles garantissent qu’il n’y a pas d’activité illégale et que le commerce n’est pas affecté.” « Nous avons autorisé environ 1 700 navires de l’UE au total ; notre approche de l’octroi de licences était raisonnable et pleinement conforme à nos engagements dans l’Accord de commerce et de coopération (ACT).

READ  Le Washington Post a embauché Buzbee de l'AP comme rédacteur en chef

“Nous continuons à travailler avec la Commission et les autorités françaises et examinerons toute preuve supplémentaire présentée pour étayer les demandes de licence restantes.”

Les manifestations représentent la dernière série de tensions dans un différend de longue date entre le Royaume-Uni et la France sur les droits des navires français et britanniques à pêcher dans les eaux de chaque pays après le Brexit.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x