Des milliers de litres d’eau pour stopper la fonte des routes du Tour de France « 60 degrés »

Alors que la vague de chaleur atteint un pic étouffant ce week-end, les organisateurs du Tour de France se préparent à déverser des dizaines de milliers de litres d’eau froide sur une route qui risque de fondre à des températures pouvant atteindre 60 degrés Celsius.

Les passagers ont souffert de la chaleur vendredi alors que le peloton abandonnait sa poursuite d’un groupe d’évasion.

Le peloton avait déjà été puni par deux jours d’alpinisme monstrueux, à l’image de l’Alpe D’Huez remportée par Tom Pidcock.

Dans l’étape dramatique de mercredi contre Cole de Granon, le double champion Tadege Bougacar, connu pour être mécontent de la chaleur, s’est ratatiné et a perdu son avance dans des températures de plus de 30 degrés.

« C’était une fournaise horrible », a déclaré l’alpiniste français Thibaut Pinot.

Son compatriote Roman Bardet a déclaré que le lendemain était pire.

« Je tremblais et mon cœur battait la chamade », a-t-il déclaré.

Mais avec des températures de l’air qui devraient passer de 38 à 40 degrés au cours du week-end, alors que la course se dirige vers les Pyrénées, la situation sera encore pire.

En conséquence, des mesures spéciales sont en préparation.

André Pankala, régulateur de la sécurité routière pour les départements français, a déclaré vendredi à l’AFP au pied des Alpes que des températures record sur les routes de 63 degrés pourraient être battues.

« Pendant une vague de chaleur, comme celle que nous prévoyons être au-dessus de 38 degrés, la température de la route augmente beaucoup plus, autour de 60 degrés », a déclaré Pankala.

READ  Le jeûne n'a pas d'effet négatif sur les performances d'un athlète.

« Le record absolu de chaleur remonte à 2010 lorsque la température de la route a atteint 63 degrés lorsque Sylvain Chavanel a remporté le Jura », a-t-il ajouté.

« Mais ce week-end, nous pourrions casser cela, alors nous nous déplaçons entre nous et les pompiers pour lutter contre cela.

« A certains endroits, l’asphalte va commencer à fondre, pas partout bien sûr, mais il va devenir plus mou. Alors vous imaginez comment ça pourrait finir ? »

« La solution serait de verser de l’eau dessus », dit-il, expliquant que le Tour dispose d’un camion permanent pour de telles demandes.

Les pompiers seront également sur place pour aider à effectuer les manœuvres.

« Nous aurons des voitures transportant 10 000 litres d’eau le long de la route, et les administrations régionales nous aideront à refroidir les routes. »

Mais le cauchemar logistique ne s’arrête pas là.

« Il faut le faire au bon moment, si vous le faites trop tôt, vous vous réchaufferez à nouveau.

« Si vous le faites trop tard, le peloton roule sur des surfaces mouillées, dit-il. Cela devrait prendre environ 15 minutes avant qu’il n’arrive. »

« Pensez-y. Si la surface de la route est à 55 ou 60 degrés et que la pédale est 20 cm plus haute, le passager est sujet à des températures extrêmes. »

On a beaucoup parlé de la façon dont les coureurs de l’équipe Jumbo, dont le capitaine du Tour de France Jonas Weinggaard, enfilent leurs vestes de refroidissement avant les étapes alors que la vague de chaleur s’intensifie.

Ils sont la seule équipe à utiliser de telles vestes sans contre-la-montre.

READ  La popularité de la Formule 1 ne cesse de croître. Les appels à rendre le sport plus durable le sont aussi

Après l’étape de vendredi, Vinggaard a déclaré que la chaleur n’était pas un problème pour lui personnellement.

« Des boissons froides régulières et des packs de glace sur le dos aussi souvent que possible pendant la course pour maintenir la température corporelle basse, c’est ce que vous faites », a déclaré Vingaard.

DMC/DJ

Antoinette Lefurgey

"Entrepreneur indépendant. Communicateur. Joueur. Explorateur. Praticien de la culture pop."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x