Des centaines de personnes portées disparues après un feu de camp de réfugiés rohingyas | Développement global

Au moins 15 personnes ont été tuées dans un incendie qui a fait rage dans un camp de réfugiés rohingyas au Caire BangladeshLe Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a déclaré que 400 personnes étaient portées disparues.

«C’est énorme et dévastateur», a déclaré Johannes van der Klau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, qui a rejoint une conférence de presse à Genève depuis Dhaka, au Bangladesh. “Nous avons encore 400 personnes portées disparues, peut-être quelque part sous les décombres”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés avait signalé 560 blessés et 45 000 personnes déplacées.

Un incendie s’est déclaré lundi soir dans le camp de Balukhali, près de la ville de Cox’s Bazar, dans le sud-est, et des milliers de huttes ont pris feu alors que les gens se précipitaient pour sauver leurs biens.

“Tout est parti. Des milliers sans maison” Amanullah, A. Rohingya Des réfugiés du camp de Balukhali, ont déclaré à Reuters.
“L’incendie a été maîtrisé au bout de six heures, mais certaines parties du camp ont été vues en train de fumer toute la nuit.”

“La cause de l’incendie est encore inconnue”, a déclaré un haut responsable de la police, Zakir Hussain Khan, lors d’un appel téléphonique depuis les camps. “Les autorités enquêtent pour déterminer la cause de l’incendie.”

Sanjeev Kavle, chef de la délégation de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge au Bangladesh, a déclaré que plus de 17 000 abris avaient été détruits et que des dizaines de milliers avaient été déplacés.

READ  Le morse de l'Arctique qui a dérivé en Irlande monte maintenant sur des navires de transit

Il a ajouté que plus de 1000 employés et volontaires de la Croix-Rouge ont travaillé avec les services d’incendie pour éteindre les incendies qui se propagent dans quatre sections du camp abritant près de 124000 personnes, soit environ un dixième du million de réfugiés rohingyas estimés dans la région.

“Je suis à Cox’s Bazar depuis trois ans et demi et je n’ai jamais vu un tel incendie auparavant”, a-t-il déclaré à Reuters. Ces personnes ont été déplacées deux fois. Pour beaucoup, il ne reste plus rien. “

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x