Des boutres au camping dans le désert : faire revivre les traditions qataris

Des boutres au camping dans le désert : faire revivre les traditions qataris

Le Qatar possède un riche héritage traditionnel, que l’on peut encore voir dans la culture ultra-moderne d’aujourd’hui : du camping d’hiver dans le désert à la navigation sur des voiliers classiques. Mais comment ces traditions sont-elles mises à jour, afin qu’elles puissent être appréciées par une toute nouvelle génération d’habitants et de touristes ?

Campings dans le désert

Chaque hiver, des milliers de Qataris quittent la ville le week-end pour fuir le désert. Le gouvernement alloue une saison de camping, et après avoir obtenu des permis, de nombreux habitants ont installé leur logement temporaire dans le désert.

Pour Jassim Mohammed, cette ancienne tradition est l’occasion de renouer avec le passé bédouin du Qatar.

« Si nous remontons dans l’histoire, nos ancêtres vivaient à cette époque sous la tente. Nous venons toujours tous les week-ends et passons le week-end à cet endroit », dit-il.

Les campings sont agrémentés de coins salons, de terrains de volley-ball et, bien sûr, de cuisines entièrement fonctionnelles. Abdul Rahman Al Mulla dit que c’est une opportunité de perfectionner les compétences de base : « Nous apprenons à être autonomes et pratiquons également nos passe-temps et comptons sur nous-mêmes en cuisine. »

Service de camping de luxe cinq étoiles

Mais pour ceux qui recherchent plus d’éclat, Regency Camp Sealine Il dit qu’il offre un service cinq étoiles au milieu du désert.

Au début, ce n’était qu’un camp de campagne ordinaire. Et puis, afin de répondre aux exigences des clients, nous avons élargi et créé un service client plus avancé. Nous avons essayé de mélanger l’hospitalité arabe traditionnelle avec l’hospitalité moderne », explique Zimri Dauti, directeur du Regency Sealine Camp.

READ  Les Emirats Arabes Unis sont entrés dans le classement des dix premiers pays « Soft Power » : Brand Finance

Rénovation de l’art de la poterie ancienne

Une autre tradition qui est mise à jour au Qatar est la poterie. Hamid Al-Qahtani, fondateur du studio folklorique local cubes en céramique Il est considéré comme une pépinière pour tous ceux qui s’intéressent à l’artisanat ancien. Le studio fournit des ateliers, des matériaux et des pièces sur commande.

« Le rêve est d’éliminer toute empreinte carbone de la production de masse de céramiques en profitant de tous les créateurs qui peuvent être dans notre communauté, que ce soit ici au Qatar, au CCG ou en Europe, jusqu’à ce que nous remplacions toutes les céramiques produites en masse par quelque chose qui a une âme et est fabriqué manuellement ».

commerce de bateaux à voile

Au 19e siècle, la pêche à la perle était un gros commerce au Qatar. En fait, jusqu’aux années 1940, le commerce des perles représentait une grande partie de l’économie du pays – il employait près de 50 % de la population.

Le pêcheur de perles et ancien vendeur Ibrahim Abdullah explique comment les perles seront séparées, triées et éventuellement évaluées : « Le vendeur de perles sépare les perles, les collecte, les sépare en gros et petits morceaux et vérifie si elles sont toutes en bon état. Et puis ils ont l’échelle, l’équilibre et le poids des perles. Plus la perle est grosse, plus sa valeur est élevée.

Les pêcheurs de perles entreprenaient des tâches qui pouvaient durer des mois, naviguant à travers l’océan dans des bateaux en bois appelés voiliers.

De nos jours, les bateaux sont loués par les touristes et les locaux, désireux d’avoir un peu d’histoire et de profiter d’une journée de navigation dans le golfe Persique.

READ  Le leadership de Macron est en danger au milieu des tensions sur le régime de retraite

La plongée pour les perles n’est plus une source majeure de revenus. Mais les océans, la pêche et la voile occupent toujours une place particulière dans la culture du Qatar.

Jacinthe Poulin

"Wannabe fauteur de troubles. Fanatique de la culture pop. Nerd de zombies. Défenseur du bacon à vie. Passionné d'alcool. Accro à la télévision."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x