C’est un grand honneur d’accueillir la torche olympique…pas selon ces villes françaises

Lors de son voyage vers la capitale française pour les Jeux olympiques d’été de Paris 2024, la torche olympique ne passera pas par la Haute-Loire. Les autorités locales disent que la magnifique torche olympique est trop chère.

La Haute-Loire n’est pas le premier circuit français à tourner le dos à ce gage de jeu. Sept autres – Indre-et-Loire, Lot-et-Garonne, Creuse, Haute-Vienne, Loire-Atlantique, Côtes-d’Armor et Orne – ont déjà déclaré qu’ils ne participeraient pas au traditionnel relais de la flamme olympique.

Il a été demandé aux administrations de débourser 150.000 euros (180.000 euros TTC) pour organiser le passage de la torche sur leur territoire, une somme que les collectivités locales ont qualifiée d' »exorbitante ».

Le même montant a été demandé à tous les départements français concernés, quels que soient leurs budgets sportifs disponibles. Le vice-président chargé des sports de la Haute-Vienne, Thierry Miguel, s’est dit « choqué ».

Ces départements préfèrent consacrer leur budget limité à de véritables événements sportifs. Certains d’entre eux l’ont déjà fait.

En 2021, Le budget sportif de la Haute-Loire était de 1,6 million d’euros. La direction a déjà dépensé une partie de ce budget pour accueillir cet été l’édition 2022 des Six Days of Enduro, une course internationale de motos.

Qu’est-ce que le relais de la flamme olympique et pourquoi est-il important pour la France ?

La tradition du relais de la flamme est totalement nouvelle dans le contexte des Jeux Olympiques. Il n’a été introduit que lors des tristement célèbres « Jeux olympiques nazis » de 1936 à Berlin.

Malgré la croyance populaire, la flamme olympique ne brûle pas éternellement. En fait, la torche n’est allumée que quelques mois avant chaque Jeux olympiques à Olympie, la ville grecque où se déroulaient à l’origine les jeux antiques tous les quatre ans.

READ  Idrissa Guy du Paris Saint-Germain refuse de porter le maillot arc-en-ciel, Missing Match

De là, la torche est portée jusqu’à la ville hôte des Jeux Olympiques à pied, traditionnellement par des coureurs. Dans le cas de Paris 2024, la torche sera transportée de Grèce en France par bateau pour rendre le parcours du relais de la torche plus durable.

Les derniers coureurs à terminer le relais sont les millions qui assisteront à l’entrée dans le stade pour allumer la vasque olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux.

C’est un geste très symbolique qui imite le vol du feu par le dieu titan Prométhée à Zeus. Le don de Prométhée de la torche à l’humanité est considéré comme un signe du début de la civilisation. La flamme imite également les feux sacrés traditionnellement allumés dans de nombreux sanctuaires grecs anciens, y compris les incendies d’Olympie.

Pour la France, le relais de la flamme olympique est aussi l’occasion de se présenter au monde.

Selon les organisateursLe relais offrira « une occasion unique de mettre en valeur les régions, le patrimoine et les expériences de France alors que les relais de la flamme traversent des villes, des villages et des lieux emblématiques qui bénéficieront de l’attention des Jeux pour se révéler au public ». Mondialisme. »

Dans les plans ambitieux de la France, la torche posera également le pied dans au moins un des territoires d’outre-mer (qui n’ont pas encore été identifiés).

Pourquoi la torche olympique est-elle si chère ?

Courir en tenant la torche allumée semble déjà assez difficile. Mais le faire en traversant les frontières, les villes animées et les routes encombrées est un cauchemar logistique – et coûteux à l’époque.

READ  Hamad Medical Corporation commence à recycler pour réduire ses déchets - Doha News

Lorsque Londres a accueilli les Jeux olympiques d’été en 2012, le pays a dépensé 9 milliards de livres sterling pour organiser les jeux. De ce montant insensé, seulement 6 millions ont été dépensés pour le relais de la torche.

Différentes autorités municipales ont été invitées à dépenser des montants différents pour que la torche traverse leurs régions (contrairement à leurs homologues français), mais elles ont dépensé en moyenne environ 40 000 £, selon les chiffres obtenus par la British Press Association en vertu du Freedom of Information Act. D’autres conseils ont dépensé plus de 200 000 livres.

Selon les autorités locales, la majeure partie de cet argent a été dépensée pour s’assurer que la torche passe en toute sécurité, bloquant les routes et déployant des milliers de gardes de rue pour installer des barricades et gérer les foules curieuses.

Ensuite, il y avait le coût des festivités et le nettoyage nécessaire par la suite.

La France est environ 2,3 fois plus grande que le Royaume-Uni, ce qui indique que le coût du relais de la flamme pourrait être plus du double de celui payé par les collectivités locales britanniques en 2012.

Quel est l’avantage d’accueillir les Jeux olympiques ?

Le refus des différentes administrations françaises de participer au relais de la flamme olympique reflète une problématique plus profonde qui se dessine sur la scène internationale.

Le coût de l’accueil des Jeux Olympiques a augmenté ces dernières années, alors qu’il n’a pas apporté de réels avantages économiques aux pays qui acceptent d’organiser un événement d’une telle ampleur.

Les coûts exorbitants ont réduit le nombre de pays se présentant comme candidats aux Jeux olympiques, un problème qui a conduit le Comité international olympique à demander une réforme du processus de sélection des villes hôtes.

READ  Famille Lefèvre lauréate 2020, résumé

Le relais de la flamme olympique 2024 va-t-il continuer ?

Alors que davantage d’administrations françaises pourraient tourner le dos à la flamme olympique, le comité d’organisation de Paris 2024, Kogo, a déclaré que « la grande majorité des administrations ont déjà accueilli » le relais.

Selon Kojo, les 150 000 € demandés aux administrations étaient pour que la torche puisse traverser « le plus grand nombre de régions » sur son chemin vers Paris.

Mais ils ont précisé que le relais est financé « essentiellement par la Commission et ses partenaires » et continuera quoi qu’il arrive.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x