Castillo appelle le premier ministre d’extrême gauche. Pas de ministre des Finances au Conseil des ministres

Le nouveau président du Pérou, Pedro Castillo, s’adresse aux législateurs et aux invités lors de la journée d’ouverture du Congrès à Lima, Pérou, le 28 juillet 2021. Présidence du Pérou / Publié via Reuters

LIMA (Reuters) – Le président péruvien Pedro Castillo a nommé jeudi son membre du parti marxiste Guido Peledo au poste de Premier ministre, freinant les espoirs d’une administration modérée, faisant prêter serment à la plupart de ses ministres, mais ne mentionnant aucun financement. ministre.

L’absence d’un tsar économique est susceptible de créer une incertitude sur les marchés péruviens quant à l’avenir de l’administration Castillo, qui avait déjà secoué les investisseurs, en tant que candidat faisant campagne pour un parti marxiste-léniniste autoproclamé.

Castillo avait prévu une prestation de serment complète pour jeudi soir, mais a commencé l’événement avec plus de deux heures de retard.

Le favori pour le poste financier, l’économiste de gauche modéré Pedro Frank, a quitté le lieu de la fête quelques minutes avant le début, soulevant des questions quant à savoir s’il a refusé le poste ou l’a perdu à la dernière minute.

Le Premier ministre Peledo, membre du Congrès, est membre du Parti péruvien libre, dont Castillo a remporté la présidence cette année.

Sa nomination a mis en évidence l’influence qu’aurait la gauche radicale au Pérou libre dans l’administration Castillo, qui n’a commencé que mercredi et devrait se poursuivre jusqu’en 2026.

Castillo a récemment tenté d’adopter un ton modéré sur les questions économiques – même si les membres du parti ont amplifié les messages d’extrême gauche – en grande partie en s’appuyant sur Frank comme orateur économique.

READ  Le prince Harry ressemble au grand-père du prince Philip dans la trentaine

Mais jeudi soir, on ne savait pas encore quelle direction prendre pour l’économie, qui est l’une des plus stables d’Amérique latine mais qui a connu des difficultés ces dernières années en raison des troubles politiques qui devraient se poursuivre.

Castillo a également nommé Ivan Merino au poste de ministre de l’Énergie et des Mines, un spécialiste minier méconnu proche de Free Peru, selon le site d’information local IDL-Reporteros.

Défi d’affirmation

Cependant, Peledo et le reste du Cabinet auront besoin de la confirmation du Congrès dirigé par l’opposition, car la nomination de Peledo en particulier devrait rencontrer une vive résistance. La majorité des votes au Congrès est menée par les partis de centre et de droite.

Peledo, 42 ans, originaire de la région voisine de Cuzco, parle la langue indigène quechua dans le cadre de la prestation de serment. Il est peu connu dans les cercles politiques centrés sur Lima et a une maîtrise en économie, travaillant plus récemment pour l’agence de statistiques du gouvernement péruvienne INEI.

Dans une interview accordée aux médias locaux en avril, Peledo a défendu les membres du Sentier lumineux, un groupe rebelle maoïste qui a tué des dizaines de milliers de Péruviens dans les années 1980 et 1990 pour tenter de prendre le pouvoir.

La bourse et la devise sol péruvienne ont chuté depuis que Castillo est devenu le vainqueur probable de l’élection. Les marchés au Pérou ont été fermés jeudi pour un jour férié, mais les analystes s’attendent à ce qu’ils baissent vendredi en raison d’un sentiment d’instabilité accrue.

READ  La coureuse olympique biélorusse dit qu'elle s'est enfuie après que l'avertissement de sa famille lui ait fait peur de rentrer chez elle

Le Parti libre péruvien est dirigé par Vladimir Cerrone, neurochirurgien et marxiste qui admire les gouvernements de Cuba et du Venezuela. Cerrone n’a pas pu se présenter à la présidence ou occuper un poste au cabinet en raison d’accusations de corruption antérieures.

Rapports de Marco Aquino. Montage par Diane Kraft, Nick McPhee, Leslie Adler et Raju Gopalakrishnan

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Désiré Faure

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x