Cailloux et pluie attendent les femmes du Paris-Roubaix historique

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 cyclisme – route – essai individuel femmes – finale – Fuji International Speedway – Shizuoka, Japon – 28 juillet 2021. L’Allemande Lisa Brenauer en jeu. Photographie : Christian Hartmann/Reuters

30 septembre (Reuters) – Les meilleures cyclistes du monde seront lâchées pour la première fois samedi sur le tristement célèbre Paris-Roubaix pavé alors qu’elles auront la chance de courir le soi-disant Enfer du Nord.

Autre signe que le cyclisme professionnel féminin a enfin gagné les étapes emblématiques qu’il mérite, le tout premier Championnat Paris-Roubaix Femmes aura lieu à Dinan, près de la frontière avec la Belgique.

Ensuite, Peloton parcourra 115,6 kilomètres, les 85 derniers kilomètres se déroulant sur la même piste que la course masculine la plus longue de dimanche, comprenant 17 sections de «trottoir» et culminant à l’intérieur de la célèbre piste Rubiks.

Au fil des ans, une chose est sûre concernant la course masculine – attendez-vous à l’inattendu – et avec du vent et de la pluie prévus pour samedi, c’est la première course féminine à être un classique.

“J’ai vraiment la chair de poule”, a déclaré l’Allemande Lisa Brennor, qui a remporté l’or à Tokyo avec l’équipe allemande de poursuite, alors qu’elle se préparait pour la course de samedi.

“Iconique est vraiment un mot qui correspond bien à cette course. C’est une course brutale que nous avons tous regardée tant de fois à la télévision, et maintenant nous pouvons enfin relever ce défi.

“C’est un grand pas en avant pour le cyclisme féminin et je suis ravie d’en faire partie. Je suis vraiment enthousiasmée par cette première édition.”

READ  Pogacar s'élève dans les montagnes et prend le commandement de Tereno-Adriatic

Les organisateurs, ASO, ont décidé d’ajouter Paris-Roubaix au calendrier féminin l’année dernière, mais cela a été annulé en raison de COVID-19. Quand ils ont attendu trop longtemps, 12 mois supplémentaires ont ajouté à l’excitation.

La Française Audrey Cordon Ragot, qui co-dirige une puissante équipe Trek-Segafredo comprenant Elisa Longo Borghini, nouvellement sacrée championne d’Europe et favorite Elaine Van Dyck et l’ancienne championne du monde britannique Lizzie Deignan, a décrit la course comme une course de “guerriers”.

“Je considère l’hippodrome comme le cœur battant de Paris-Roubaix… c’est plutôt une arène romaine. Le public veut voir des animaux sauvages, et c’est souvent un petit groupe de jockeys”, a-t-elle déclaré au responsable. site de course.

La concurrente néerlandaise des classiques Chantal van den Broek-Black (SD Worx) dit que c’est une course qui ne peut être comparée à rien d’autre.

“Vous pouvez vous entraîner physiquement, vous pouvez préparer votre équipement, vous pouvez vous préparer mentalement, car vous savez que ça va être dur, et puis vous devez accepter que tout peut arriver à Paris-Roubaix”, a-t-elle déclaré.

La course commence à 11h35 GMT.

(Reportage par Martin Hermann; Montage par Toby Davies)

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x