Blatter interrogé sur le vote du Qatar sur la Coupe du monde 2022

Publié dans 27 novembre 2021 07h49

Entretien avec l’ancien président de la FIFA Sepp Blatter par la police anti-corruption française.

Paris (AFP) – La police anti-corruption française a interrogé l’ancien président de la FIFA Sepp Blatter pour enquêter sur le vote controversé pour l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

La police française a déclaré que Blatter, 85 ans, avait été appelé à comparaître en tant que « témoin » jeudi et vendredi, confirmant une information parue dans le journal Le Monde.

L’enquête est menée par la cellule anti-corruption de l’organisation française OCLCIFF.

Une partie de son objectif est le dîner du 23 novembre 2009, neuf jours avant le vote, à l’Elysée, organisé par le président français de l’époque, Nicolas Sarkozy.

Assis à la table ce soir-là, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, devenu émir du Qatar après que son père Cheikh Hamad a abdiqué le trône en 2013, alors Premier ministre qatari Hamad bin Jassim Al Thani, et Michel Platini, alors président de l’UEFA.

On soupçonne que Platini a voté pour le Qatar à la demande de Sarkozy, une affirmation qu’il nie.

Le vote de l’ancienne star du football français a permis de déterminer le résultat de 14 voix pour le Qatar contre huit pour les États-Unis le 2 décembre à Zurich.

Platini a été interrogé par la police française sur cette affaire en 2019 sans inculpation.

Il a déclaré dans une récente édition du journal « Le Monde » qu’il avait décidé de voter pour le Qatar « très tôt » et sans aucune pression de Sarkozy.

READ  Les dix athlètes à surveiller, athlétisme, marathon, records du monde, Teddy Rainer, judo

Les enquêteurs envisagent également un contrat de 300 millions de dollars avec un bonus de 100 millions de dollars à la FIFA qui attribuerait les droits de télévision pour la Coupe du monde 2018 en Russie et 2022 au Qatar au diffuseur qatari Al Jazeera, si le Qatar remporte le tournoi.

L’audition de Blatter a eu lieu au bureau du procureur général de la Suisse à Zurich et s’inscrivait dans le cadre du processus juridique du vote national ouvert par le parquet national financier (PNF).

Blatter a été président de la FIFA entre 1998 et 2015, lorsqu’il a été contraint de démissionner et banni du football pendant huit ans, puis réduit à six ans, en raison de violations éthiques.

Le Qatar a été le choix surprise par rapport au candidat fort évident, les États-Unis.

Outre les enquêtes de la police française sur l’appel d’offres 2022, il se déroule aux États-Unis et en Suisse.

Antoinette Lefurgey

"Entrepreneur indépendant. Communicateur. Joueur. Explorateur. Praticien de la culture pop."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x