Bills remercie le gymnase japonais de l’avoir aidée à se remettre en forme

Bills remercie le gymnase japonais de l’avoir aidée à se remettre en forme

04 août 2021 – 23:43

Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Gymnastique – Artistique – Modèle Féminin – Finale – Centre de Gymnastique Ariake, Tokyo, Japon – 3 août 2021. Des États-Unis Simon Biles en jeu. REUTERS / Lisi Niesner

Simone Biles a remercié mercredi le gymnase japonais qu’elle a secrètement visité pour avoir surmonté la crise d'”entorses” qui menaçait de mettre fin à sa carrière olympique à Tokyo avant de se battre à nouveau pour remporter la médaille de bronze à la poutre.

Le Wall Street Journal a rapporté mardi que Biles a passé plusieurs jours sous les projecteurs dans les installations de formation de l’Université Juntendo alors qu’elle réussissait à surmonter sa confusion tout en exerçant ses compétences de défi de la gravité.

“Je serai éternellement reconnaissante à Juntendo de m’avoir permis de venir m’entraîner séparément pour essayer de récupérer mes compétences”, a-t-elle écrit sur Twitter.

“Les Japonais sont quelques-uns, sinon les plus gentils que j’aie jamais rencontrés.”

Situé dans une banlieue de Tokyo, Juntendo est l’endroit où Biles a réussi à regagner sa confiance en son intimité sur des tapis de gym souples et des fosses en mousse, a rapporté le journal.

L’Américaine de 24 ans est venue au Japon dans le but d’accumuler un record de six médailles d’or, mais a choqué le monde du sport lorsqu’elle s’est retirée de l’événement inaugural, la compétition par équipe, après un seul saut.

Elle a dit qu’elle devait donner la priorité à sa santé mentale et qu’il semble qu’elle ne reviendra pas, mais elle est revenue pour remporter la médaille de bronze lors de la dernière épreuve mardi.

READ  Rester en France, le ministre exhorte Mbappe

La poutre d’argent et de bronze par équipe a porté sa carrière olympique à sept médailles.

Biles a été félicitée pour son franc-parler et pour avoir attiré l’attention sur les problèmes de santé mentale pendant les Jeux. Le Comité international olympique (CIO) a reconnu qu’il fallait faire plus pour le bien-être des athlètes.

“Mentalement parlant, j’ai encore beaucoup de choses sur lesquelles travailler, mais mettre en évidence le sujet de conversation sur la santé mentale signifie le monde pour moi”, a déclaré Beals alors qu’elle sortait de la scène olympique.

“Les gens doivent se rendre compte qu’en fin de compte, nous sommes humains, pas seulement un divertissement.”

Lire aussi

Antoinette Lefurgey

"Evangéliste du café sans aucune excuse. Fanatique du Web. Nerd d'Internet. Geek de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

| L'Observatoire du Qatar | All Rights Reserved