Babouin sur les inondations dévastatrices de l’Assam : chaque année, nous les craignons

Babouin sur les inondations dévastatrices de l’Assam : chaque année, nous les craignons

Le chanteur Baboon, qui était à Cannes pour représenter le nord-est du pays, a déclaré que les eaux de crue étaient entrées dans la maison de sa famille à Assam.

Le chanteur Baboon était au Festival de Cannes, représentant le nord-est de l’Inde, et mettant l’accent sur les inondations ramenées en Assam au même moment. Nous appelant de France, il a admis que les ravages causés étaient « extrêmement préoccupants ».

« Nous avons des inondations depuis l’enfance. Cela nous affecte et cela arrive chaque année. Alors chaque année, nous craignons le fait qu’il y aura des inondations et nous nous préparons à les surmonter », dit l’homme de 46 ans, ajoutant que son la famille est également coincée.

Il partage: « Jusqu’à présent, pendant que je suis en France, ma famille en Assam fait face aux inondations et à l’eau qui est entrée dans notre maison pendant que nous parlions. »

Alors qu’il est aux prises avec la crise personnelle, représenter le pays au niveau mondial est quelque chose qu’il ressent profondément. Baboon a déclaré: « Cette année, l’Inde est le pays à l’honneur du Festival de Cannes, une opportunité à travers laquelle le gouvernement indien déploie des efforts inlassables pour prendre pied et comprendre son espace dans le cinéma mondial. J’ai été invité par le ministre de la Culture représenter l’Assam et être le pont entre l’Assam et au-delà. Pour échanger des idées et surtout essayer de faire passer le mot et d’apporter le tourisme cinématographique en Assam. Ce fut un honneur pour moi d’être invité à représenter l’État et le pays à Cannes. ”

READ  Le film de science-fiction français Last Journey de Paul W.R. se vend en Amérique du Nord, au Royaume-Uni et sur d'autres marchés majeurs de la kinésiologie (exclusif)

Mais ce n’était pas seulement à propos de la musique parce qu’il parlait aux gens là-bas. Il dit avoir produit deux films au cours des quatre dernières années. « Les deux sont en cours de réalisation, mais les bandes-annonces de mes films ont été présentées dans le pavillon indien. J’ai reçu beaucoup d’encouragements de la part des personnes qui ont vu les images et les visuels. Je tisse le film avec de la musique et représente le patrimoine, la culture, les tissus et les croyances de la terre. Un film s’appelle The Mystical Brahmapoutra – Une histoire musicale et l’autre s’appelle Holy Strikes Land », partage-t-il.

fermer l’histoire

Emmy Tailler

"Spécialiste du voyage. Érudit typique des médias sociaux. Ami des animaux partout. Ninja zombie indépendant. Passionné de Twitter."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x