Analyse du Tour de France, étape 12 : entrer dans une nouvelle étape لة

Quelque chose d’étrange s’est produit lorsque le Tour de France a traversé le Rhône cette année, la course a semblé changer d’atmosphère, entrant dans une nouvelle phase. Nous sommes au milieu de la deuxième semaine, mais c’est dans l’étape 12 que ce changement a été le plus prononcé, la bataille pour le classement général étant provisoirement réglée jusqu’à ce que la course atteigne les Pyrénées dimanche.

Une caractéristique des jours d’ouverture de cette tournée était le mauvais temps, qui a peut-être contribué au chaos et aux accidents sur la route. Les deux jours dans les Alpes ont également été marqués par le froid et la pluie, ce qui l’a clairement fait sortir du peloton ; La journée de Tignes, remportée par Ben O’Connor (Team AG2R Citroën), a vu sept coureurs terminer hors du temps limite et trois autres depuis le milieu de l’étape. On se demande si c’est la météo qui a poussé Mathieu van der Poel (Alpessen-Phoenix) à quitter le tour ce jour-là, comme s’il avait regardé par la fenêtre de son hôtel et n’avait pas eu envie de monter en hauteur dans un endroit si sombre. O’Connor a certainement payé ses efforts à Tignes sur l’étape du Mont Ventoux.

Léonard Lachapelle

"Future teen idol. Pionnier hardcore de Twitter. Evangéliste de voyage d'une humilité exaspérante."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read also x