Amnistie internationale demande à Soccer Canada de soutenir l’indemnisation des travailleurs migrants au Qatar

Amnistie internationale a reproché au Canada de ne pas s’être penché sur les « dommages extrêmes et généralisés subis par ceux qui ont fait de cette Coupe du monde une réalité » au Qatar.

Dans une lettre ouverte à Soccer Canada, Amnistie a félicité l’organisme gouvernemental canadien « d’avoir mis sur pied une équipe dont le jeu passionnant et la riche diversité culturelle ont enflammé l’imagination de la prochaine génération de dirigeants sportifs canadiens ».

Mais Kitty Niveapande, secrétaire générale d’Amnistie internationale Canada, a exhorté Soccer Canada à agir en dehors du terrain.

« Le silence assourdissant de votre organisation sur une indemnisation équitable pour les travailleurs migrants concernés et leurs familles est un échec de leadership et pourrait laisser une tache sur la résurgence du Canada sur la plus grande scène du football », a écrit Nivyapandi.

regarder | Préoccupations persistantes en matière de droits humains au Qatar :

La Coupe du monde au Qatar fait l’objet d’un examen minutieux en raison de problèmes de droits humains

Alors que le Qatar se prépare à accueillir la Coupe du monde de football masculin dans un mois, les inquiétudes concernant les droits de l’homme persistent dans ce pays islamique conservateur. Affaires mondiales avertit les Canadiens voyageant au Qatar que les voyageurs LGBTQ2 pourraient être victimes de discrimination ou même de détention.

Amnesty a déclaré avoir documenté que des milliers de travailleurs, principalement originaires d’Asie du Sud, d’Asie du Sud-Est et d’Afrique, « ont subi des abus au travail, des salaires extrêmement bas et d’autres formes d’exploitation ».

« Malgré les récents changements apportés à la législation du travail du Qatar, les travailleurs migrants continuent de souffrir de retards ou de non-paiements de salaires, de refus de jours de repos, de conditions de travail dangereuses, d’obstacles au changement d’emploi et d’un accès limité à la justice. Dans le pays, l’homosexualité est interdite au Qatar – par exemple, les actes sexuels entre hommes sont passibles de sept ans de prison – et la loi qatarienne traite toujours les femmes comme des citoyennes de seconde classe en matière d’emploi, d’éducation et de soins de santé.

READ  Novak Djokovic remporte le titre de Rome et continue d'écrire l'histoire

Soccer Canada a publié le mois dernier une déclaration affirmant qu’elle soutenait la « poursuite de nouveaux progrès en matière de droits des travailleurs et d’inclusion alors que le Qatar se prépare à accueillir le monde ».

« Alors que de grands progrès ont été réalisés dans le renforcement de la protection des travailleurs grâce aux réformes du travail entreprises par le gouvernement qatari, nous encourageons tous les partenaires à poursuivre le dialogue pour garantir que ces réformes se traduisent par une amélioration tangible de la protection des droits des travailleurs et de l’inclusivité dans tout le pays après la Coupe du monde de la FIFA. Coupe. » Soccer Qatar 2022, selon le communiqué de Soccer Canada.

« Nous pensons que l’héritage de ce tournoi devrait inspirer et encourager de nouvelles améliorations dans ce domaine, non seulement au Qatar mais dans toute la région. »

Canada Football a déclaré avoir rencontré l’ambassade du Canada à Doha, au Qatar, en avril, juillet et septembre de cette année, en plus de réunions et d’auditions de l’Organisation internationale du travail et d’Amnistie internationale.

«Grâce à notre dialogue continu au cours des derniers mois, nous comprenons que les réformes juridiques au Qatar, si elles sont pleinement mises en œuvre, auront un impact réel et amélioreront la protection des droits des travailleurs à travers le pays», a déclaré le communiqué de Football Canada. « Nous encourageons tous les partenaires à poursuivre leurs efforts pour mettre en œuvre les récentes réformes du travail et à continuer à traiter et à résoudre les violations du travail passées. »

READ  D'anciens responsables de la FIFA face à des accusations de fraude sur paiement secret

« Canada Soccer semble n’avoir pas donné suite »

L’amnistie n’est pas concernée.

« Canada Soccer semble n’avoir pas donné suite, ce qui soulève des questions sur votre engagement déclaré à soutenir la réputation mondiale du Canada en tant que défenseur des droits de la personne et des droits des LGBT », lit-on dans la lettre ouverte.

Avant que les hommes canadiens ne se rendent sur le terrain mercredi contre la Belgique, Amnesty International a exhorté Soccer Canada à se joindre à l’appel conjoint lancé par Amnesty International, Human Rights Watch et FairSquare Projects, une organisation à but non lucratif de défense des droits humains, pour que la FIFA crée un fonds de 440 millions de dollars. Le fonds américain d’indemnisation des travailleurs pour les travailleurs et les familles « qui ont été touchés à l’approche de la Coupe du monde du Qatar ».

Amnesty a noté que d’autres fédérations, dont l’Association anglaise de football, l’Association française de football, l’Association royale néerlandaise de football et le football américain, avaient déjà approuvé la Caisse d’indemnisation des accidents du travail.

Il a également demandé à Soccer Canada de s’engager à rencontrer des représentants d’Amnistie dans les 30 prochains jours pour discuter de « nos préoccupations concernant la réponse de Soccer Canada aux violations des droits de la personne liées à la Coupe du monde au Qatar » et de « commencer à élaborer un plan d’action qui verrait Soccer Canada émerge comme une entreprise. » Un pionnier dans le domaine du sport et des droits de la personne à l’approche de la Coupe du monde de la FIFA 2026, que le Canada co-organisera.

« Le leadership exige plus que de traiter les droits des travailleurs comme un cadre procédural ‘incontournable’. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour que Canada Football sorte de la ligne de touche, rejoigne d’autres équipes internationales en matière de droits humains et devienne l’acteur mondial qu’il affirme. .”

Canada Sucre n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires sur la lettre d’Amnistie internationale.

READ  L'attaquant des Super Eagles Josh Maja accepte une réduction de salaire de 50% pour rester en France

Le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, l’émir du Qatar, a déclaré le 25 octobre que le Qatar « a été soumis à une campagne sans précédent à laquelle aucun pays hôte n’a été confronté ».

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a défendu samedi la politique d’immigration du Qatar et a félicité le gouvernement pour avoir amené des immigrants au travail.

Antoinette Lefurgey

"Entrepreneur indépendant. Communicateur. Joueur. Explorateur. Praticien de la culture pop."

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read also x