Questions à Larbi El'Bahraoui autour du concept du Mondial de football à 5

jeudi, 28 novembre 2013 18:33

slider 111/ Vous avez lancé un projet de football à cinq nommé "Élite 5 soccer" à Nanterre en collaboration avec l'ancien international français Jean-Alain Boumsong. Pouvez-vous nous en dire davantage?

Je pratique le foot à 5 depuis les prémices de la discipline. J’ai tout de suite adhéré au concept. J’ai donc naturellement eu envie d’ouvrir mon propre centre et avec Jean Alain nous partagions les mêmes idées. C’est pourquoi nous avons travaillé sur un positionnement géographique proche de la Défense afin d’attirer les cadres, qui représentent les pratiquants les plus avides de ce sport. Pour singulariser notre offre, nous avons décidé d’opter pour un positionnement « Premium » en proposant les meilleures installations du marché : pelouses, éclairages, ventilation. Le centre comporte ainsi six terrains (indoor/outdoor), un salon lounge, des vestiaires VIP ainsi que de deux parkings. Nous avons ouvert le complexe au printemps dernier. Lors de notre soirée d'inauguration, nous avons pu compter sur la présence d'anciennes satrs du football comme Lilian Thuram ou Marcel Desailly. 

2/ Vous avez réussi à mener un autre projet "Élite 5 Event" qui a un but très ambitieux : organiser une coupe du monde de football à 5 à l'horizon 2022. Vous vous êtes naturellement fixés des étapes et l'une d'entre elles est de faire des matchs d'exhibition avec d'anciennes gloires du football français comme Robert Pires. Pouvez-vous détailler le projet?

Suite à l’ouverture du centre, j’ai souhaité me focaliser sur les moyens de promotion du foot à 5. Ladite promotion devait, à mes yeux, nécessairement passer par l’organisation d’événements de grande envergure. C’est ainsi qu’est né  « Elite 5 Event » qui, par mon expérience, me permettra de m’imposer comme un expert du foot à 5. L’un des axes de ce projet est l’organisation de grands tournois de foot à 5 calqués sur le calendrier événementiel de la FIFA. Ce faisant, nous organisons cette année un tournoi national avec une finale au Brésil. Nous souhaitons répéter ce type d’événements chaque année (CAN 2015, Euro 2016) jusqu’à la Coupe du monde 2022. Néanmoins le marché du foot à 5 arrive à maturité en Europe et devrait naturellement se développer dans les pays du Golfe et en Asie.

La coupe du monde 2022 au Qatar sera une première, nous avons pour ambition d’apporter une touche innovante et sociale en organisant la première coupe du monde de foot à 5, tout en ouvrant de nouveaux centres dans les pays en développement. Parallèlement, avec un bon ami amateur de foot à 5, nous avons constitué une équipe d’anciennes stars du ballon rond dont Robert Pirès est le parrain afin de développer et promouvoir la pratique de notre discipline encore naissante. Nous avons planifié une tournée internationale avec des matchs d’exhibition contre d’anciens joueurs professionnels. Nous revenons du premier événement qui a eu lieu à Bordeaux en présence d’un autre champion du monde 1998, Christophe Dugarry. Nous travaillons actuellement sur le prochain match qui, on l’espère, devrait avoir lieu à Doha. Dans ce projet, je suis soutenu et accompagné par l'ancien joueuer du PSG Kaba Diawara, Sean qui a été le premier champion du monde de foot freestyle en 2008, Laurent Robert ainsi que d'autres anciens pros.

3/ Vous semblez être attiré par le Qatar et vous suivez de près la diplomatie sportive du pays. Dans quelques jours se tient le Doha Goals Forum. Souhaiteriez-vous que ce forum puisse vous soutenir dans ce projet? 

J’ai effectivement un fort attrait pour le Qatar dont le développement sportif est saisissant. Ce même développement pourrait nous aider à structurer le foot à 5 qui ne dispose actuellement d’aucune réglementation. De plus, il n’est pas déraisonnable de penser que la mise en place d’une Coupe du monde de foot à 5, événement planétaire, pourrait prendre huit années afin de développer au mieux le cadre institutionnel et structurel de la discipline. C’est pour cela que l’horizon 2022 est pour nous un objectif raisonnable.

La mise en avant du foot à 5 peut également passer par le forum « Doha Goals » dont l’objet est la mise en valeur de projets sportifs innovants et attractifs. Ce forum constituerait ainsi une scène de choix pour porter et mettre en avant notre projet. J’ai réalisé que la dimension sociale était un point important pour les acteurs du forum, et j’ai la ferme conviction que ce projet répond à un besoin grandissant de nouvelles structures dans les pays émergents ainsi que dans certains quartiers ici en France. Malgré les démarches que j’ai effectuées cette année, notre participation au forum n’est pas encore acquise mais on espère pourvoir la finaliser rapidement.

Nous avons l’intention d’organiser un match d’exhibition de foot à 5 avec d’anciens joueurs du Qatar en début d’année à Doha pour commencer à promouvoir le foot à 5 dans ce pays devenu l’un des épicentres majeurs de la planète football. Pour ce qui est de notre projet, si le forum comme le « Doha Goals » ne peut nous soutenir, nous espérons alors que le comité d’organisation de Qatar 2022, ou les instances dirigeantes du Qatar porteront leur attention sur nous.

 

Larbi El'Bahraoui est entrepreneur et vit en région parisienne.

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire AHBAB vendredi, 29 novembre 2013 00:10 Posté par AHBAB

    Étant très enthousiaste, j'ai eu la chance personnellement de pouvoir suivre pendant quelques jours la construction de ce projet. A ce propos, je peux affirmer que cela peut être une grande aventure sportive et par dessus tout humaine. Passionné de football, le foot à 5 a été pour moi une sorte de révélation. Tout d'abord, d'un point de vue relationnelle, puisque cela permet de pouvoir créer un climat d'ambiance et de confiance autour d'un ballon sur le terrain et en dehors du terrain; mais aussi d'un point de vue sportif, car c'est un sport plus technique mais aussi physique qui permet de pouvoir jouer plus facilement avec ses amis. En effet, il est plus simple de trouver 10 personnes pour jouer au foot plutôt que 22 joueurs et de plus quelque soit le temps. Par conséquent je soutiens complètement ce projet qui je pense permettra de renvoyer une bonne image du football, celle qu'on aime, celle du collectif, du partage, du vivre ensemble, de la convivialité mais aussi bien sûr d'un sport très technique. Pour finir, je dirais que c'est un art qui fait partie intégrante du football. Ensemble, soutenons ce projet!!!

    Rapporter

Laissez un commentaire