OITCredit : Website
L'Organisation Internationale du Travail (OIT) a reporté mardi 21 mars sa décision concernant l'enquête sur le Qatar accusé « d’abus » et de « travail forcé » contre des travailleurs étrangers. Elle lance néanmoins un ultimatum à l’émirat en lui enjoignant de mettre en oeuvre de nouvelles réformes sociales avant novembre 2017.

Réuni à Genève, le Conseil d’administration de l'OIT a étudié la possibilité d'accorder au Qatar huit mois supplémentaires pour démontrer l'effectivité de ses réformes censées améliorer la situation des ouvriers étrangers. Cette demande a été validée à la majorité des voix dans un contexte marqué par les critiques récurrentes sur cet épineux dossier à l'endroit de l'émirat. Le Conseil d'administration de l'OIT est composé de 28 membres issus des gouvernements, de 14 membres représentant les employeurs et de 14 autres représentant les droits des travailleurs. 

internationalcourtCredit : Website Le gouvernement du Qatar a approuvé une nouvelle loi sur l’arbitrage qui sera applicable à tout litige dans le secteur public ou privé et ce, indépendamment de la nature de l’affaire sur laquelle le différend est fondé. Ce dispositif est destiné à rationaliser les démarches judiciaires et à renforcer l'attractivité du pays en matière de captation des capitaux dans un contexte macro-économique plombé par la chute des cours du pétrole. 

Cette nouvelle loi sur l’arbitrage a été approuvée par le gouvernement qatari le 19 février dernier. Elle permettra aux parties plaignantes de s’affranchir des lourdes procédures judiciaires en matière de règlement de litiges. 

L’arbitrage est un mode alternatif de résolution de conflits qui fait intervenir un tribunal composé d'un ou plusieurs arbitres. Cette procédure ne tient pas compte des lois en vigueur et ses principaux avantages tiennent à sa rapidité et sa discrétion. 

OPEPCredit: Oilprice.comLe prix du baril a esquissé une forte hausse ces derniers jours en s’établissant autour de 54 dollars. Avec cette augmentation, l’or noir se hisse à son niveau quasiment le plus élevé depuis un an.

C’est une nouvelle qui va réconforter les gouvernements exportateurs de pétrole et de gaz. Dimanche 5 février, les prix du pétrole poursuivaient leur hausse entamée en milieu de semaine dans un contexte où les informations sur l’état du marché indiquaient une amélioration de la conjoncture. 

Qatar airways avionCredit: Website La compagnie nationale du Qatar va desservir en 2017 deux nouvelles villes de l’Hexagone. Nice au mois de juillet puis Lyon quelques mois plus tard compteront ainsi dans son catalogue. Le fleuron de l’industrie aéronautique qatarien souhaite aussi s’implanter dans le tissu immobilier de certains secteurs, notamment par le biais d’acquisitions de biens hôteliers. Décryptage.

Profitant de l’inauguration d'un nouveau lounge de plus de 1000 m² à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle jeudi 12 janvier, le PDG de Qatar Airways (QA), l’intrépide Akbar al-Baker, a révélé les nouvelles ambitions de sa compagnie sur le terrain français. Opérant déjà trois rotations par jour depuis la plateforme parisienne (avec des appareils de type A-380 notamment et bientôt en A350), Qatar Airways va ouvrir une nouvelle ligne qui fera le lien direct entre Doha et Nice. Elle devra être lancée dès le 4 juillet 2017 et comptera cinq vols hebdomadaires assurés par des Boeing 787.

Ouvriersqatar4Credit : RFI Les autorités du Qatar ont annoncé mardi 13 décembre la fin du système de la « Kafala ». Après un certain retard, la loi approuvée le 27 octobre 2015 portant sur la modification des dispositions en matière du droit du travail des étrangers entre en vigueur. Ce changement législatif qui vise à améliorer les conditions de résidence des travailleurs va définitivement enterrer ce système controversé et décrié par les organisations de défense des droits de l’homme. Cette modification revêt une importance centrale puisqu’il clôt  un processus de réformes engagé depuis plusieurs années.  Très attendues, ces nouvelles dispositions concernent plus de deux millions de travailleurs étrangers dont un grand nombre sont originaires du sous-continent indien. Décryptage.

Le ministre qatari du Travail, Issa ben Saad al-Jafali al-Nouaimi a déclaré le 13 décembre que les règles de la « Kafala » seraient officiellement abolies à compter du 14 décembre 2016.  Ce système mis en place depuis les indépendances fait l'objet d'un faisceau de critiques en particulier depuis la nomination du Qatar à l’organisation de la Coupe du monde de football 2022.  Maintenant un rapport de subordination entre l'employeur et l'employé, ce dispositif est décrié par les organisations de défense des droits humains qui voient en lui l'une des sources des abus qui confinent de très nombreux ouvriers (surtout asiatiques) dans une situation de grande précarité.

AcademiafranceqatarCredit : France au Qatar L'ambassadeur de France au Qatar, M. Eric Chevalier, a assisté à l’inauguration de « Qatar France Academia-Industry », nouveau forum consacré à renforcer les liens bilatéraux en matière industrielle et énergétique.

Lancé sous le patronage de diverses institutions comme la Qatar Foundation, l’Université du Qatar et l’ambassade de France, cet espace a pour objet d'articuler des synergies entre le monde économique et le réseau universitaire des deux pays. Les secteurs visés sont essentiellement ceux de l’environnement, de l’industrie et de l’énergie.

Page 1 sur 7