La FIFA et des syndicats ouvriers trouvent un accord sur le Mondial 2022

dimanche, 14 mai 2017 19:55

ouvriersqatar5Credit : DohanewsSous l’égide de la Suisse, la FIFA et un grand syndicat international ont signé un accord pour améliorer la condition ouvrière au Qatar. Cet accord intervient alors que l'émirat continue de faire face à des demandes de la société civile mondiale exigeant une modernisation de son droit du travail.

C’est grâce à la médiation de la Suisse et plus particulièrement du  Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) que l'accord a pu voir le jour. Pays hôte de la FIFA, la Confédération helvétique a en effet facilité la sortie à lamiable dun conflit qui opposait linstance du football mondial à l'Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB), puissant syndicat oeuvrant à la défense des droits des travailleurs à  travers le monde.

Signé le 2 mai, l‘accord fait suite à une plainte déposée il y a deux ans, en plein scandale sur les accusations de corruption visant loctroi du Mondial 2022. Dans le fond, il est prévu la prochaine mise en place d'un organe de contrôle au Qatar qui veillera à ce que les droits fondamentaux des ouvriers, particulièrement ceux travaillant dans les chantiers de la Coupe du monde, soient respectés. De même, la procédure de traitement des plaintes des ouvriers devra être rapidement améliorée pour aboutir à un meilleur respect des mesures prises ces derniers temps par les autorités pour assurer la protection sociale des travailleurs.

L'accord prévoit aussi que chaque partie présente dans un délai de six mois un rapport sur les progrès effectués. Elles se retrouveront dans un délai de neuf mois pour faire une mise au point et assurer le suivi du dispositif nouvellement introduit.

Laissez un commentaire